Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Mundicolor reprend son indépendance

La fusion Marsans-Mundicolor n’aura finalement pas lieu. Alors qu’on attendait pour cet été une production commune et une mise en commun des équipes et des moyens, les deux TO reprennent leur vie séparée. Le 1er septembre dernier, Marsans avait racheté le fonds de commerce TO ainsi que la marque Mundicolor et accueilli dans ses locaux du 10, rue du faubourg Montmartre l’équipe du spécialiste de l’Espagne (5 salariés). Ce rapprochement, qui ouvrait de nouveaux horizons à Mundicolor, en perte de vitesse, sur le marché français et devait permettre à Marsans de se redéployer sur l’Espagne, s’était opéré à la faveur des liens qui unissent les deux marques en Espagne. Le groupe Marsans est en effet actionnaire à 100% de Mundicolor de l’autre côté des Pyrénées. Un changement de direction chez Mundicolor en Espagne assorti d’une redéfinition de la stratégie a compromis les projets français. « Le nouveau management souhaite la persistance de deux marques. Mundicolor va se redéployer sur le marché espagnol. En France, le TO va garder son identité », explique Bruno Gallois, Pdg de Marsans Transtours. Du coup, « C’est retour à la case départ, on défait ce qui avait été fait, et chacun reprend sa vie séparément. Nous le regrettons chez Marsans, car il y avait de belles opportunité de développement  ». La séparation est officielle depuis le 1er janvier.

L’équipe de Mundicolor, qui devrait se doter très vite d’un directeur général, a rejoint la société Mundicolor réceptif qui existait toujours (et exerce son activité au 4 rue du Faubourg Montmartre) et sortira cet été un catalogue Espagne, conforme à celui des années précédentes.
Pour les agences, « l’opération est blanche », constate Bruno Gallois puisque Mundicolor avait conservé cet hiver un catalogue à sa marque et son numéro de téléphone avec sa réservation dédiée.