Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marseille, sudiste et rebelle

Aussi mal comprise que fascinante, la deuxième métropole de France attrape au vol son statut de ville culturelle européenne 2013 pour confirmer son entrée au cénacle des cités irrésistibles.

L’actualité n’est pas toujours ce qu’on voudrait. Déjà à la peine pour convaincre les voyagistes avec son « année culturelle », Marseille focalise télévisions et magazines sur ses problèmes économiques, politiques, sécuritaires – quand ce n’est pas les déboires de l’OM (Olympique de Marseille) ! C’est dans son style. Comme Naples, Salonique ou Alger, la seconde ville de France est une belle qu’on aime ou qu’on déteste. Mais quand on l’aime… on lui passe tout ! « Il y a des problèmes à Marseille, commente une ancienne responsable touristique, mais son histoire, c’est celle d’une ville cosmopolite assumée ». Dépassant le mièvre « droit à la différence », Marseille revendique plutôt le droit à l’indifférence – et offre avec naturel ses quartiers tellement dépaysants qu’on croirait des morceaux d’ailleurs.

Tout, plutôt que cette condescendance pour son « accent plein de soleil », ses parties de cartes pagnolesques, ses histoires de « fadas » et de sardines, et autres clichés épuisants. Car au-delà de la pétanque et du pastis, il y a une vie à Marseille, il n’y a même que cela, la vie, peut-être pas forcément plus belle – comme dans la série TV -, en tout cas au soleil avec, une bonne partie de l’année, un maillot de bain dans l’attaché-case ou sous le tailleur.

UN CHARME DE BAD GIRL…

Longtemps ville déclassée, la métropole se confirme premier port de croisière de France et capitale de l’« Euroméditerranée ». C’est d’ailleurs sur ce thème que la ville se rénove pour 2013, au risque de perdre son côté vieillot qui plaisait aux âmes sensibles à son charme de bad girl. Loin de se bousculer dans les brochures, Marseille a préféré donner des idées originales à une poignée de voyagistes. Un bon moyen pour la goûter restant de passer par le BtoB, avec les 8 000 chambres de 120 hôtels, toutes catégories ! Car Marseille attire quand même 4 millions de fans par an !

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique