Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Manor dépasse les 1,5 milliard d’euros

La conjoncture économique actuelle est favorable au secteur touristique. Les agences du réseau Manor ont su en profiter et ont établi une année record.

A l’image du secteur touristique dans son ensemble, tous les voyants « sont au vert », a expliqué Jean Korcia, le président du réseau, lors du congrès. »Cette année 2017 a été très bonne « pour Manor, et on la finit très bien ». En augmentant de 5% le volume d’affaires, le réseau a atteint 1 milliard et demi d’euros. Un niveau jamais franchi depuis la crise. L’exercice est bon pour les adhérents également  puisque les commissions ont elles aussi progressé de 6%.

« Nos clients ont gagné de gros marchés auprès d’entreprises du CAC 40 et nous avons toujours été très bien représentés sur les marchés publics », se réjouit Jean Korcia.

La part touristique augmente

La part du tourisme dans le réseau « a augmenté de 5%, il représente entre 20% et 28% de notre chiffre total », précise Francis Gallo, vice-président de Manor et président de la Commission transport. « La location de voiture a progressé de 7% sur son segment. Le online représente désormais à peu près 40% de nos ventes. »

Le périmètre de Manor reste constant avec un réseau de 72 licences, pour 320 points de vente. « Nous en refusons pas mal car leur chiffre d’affaires est trop faible », précise le président.

Rappelons qu’aujourd’hui, il  y a deux seuils financiers pour les adhérents. Le premier comprend toutes les agences ayant un chiffre d’affaires entre 2 millions et 10 millions d’euros (soit 51 adhérents). Le second tous ceux qui sont au-dessus de 10 millions d’euros (21 adhérents). La cotisation des seconds est cinq fois plus onéreuse que celles des premiers, mais ils ont chacun cinq voix au lieu d’une.

De nombreux chantiers en 2018

Au niveau des chantiers actuels, la nouvelle interface rail display « s’est mise en place dans la douleur. Il y a d’ailleurs encore une grande migration prévue le lundi 20 novembre (aujourd’hui), annonce Francis Gallo. Cela a été laborieux mais désormais les choses sont rentrées dans l’ordre. Nous avons eu peur d’une baisse de production, on verra avec le temps. »

Les grands enjeux de l’année 2018 seront la nouvelle norme bancaire PCI DSS, le nouveau code de conduite GDS, le paiement BSP, le règlement européen de protection des données. »Sur le PCI DSS, ce sera une autoévaluation », précise Francis Gallo.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire