Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Maillot, Reversé et Battut « lâchent » AllinFrance.com

Jacques Maillot et Francis Reversé, fondateurs respectifs de Nouvelles Frontières et Dégriftour, ne croient plus du tout au projet de portail France porté par Frédéric Baudon. Motif invoqué : le site est très loin de ses objectifs.

Des pionniers du tourisme ont retiré leurs billes du site AllinFrance.com, en perdant leur mise de départ… Francis Reversé, Jacques Maillot, Frédéric Battut et son associé Philippe Merlhiot, Pierre Alzon (père) ainsi que le patron d'un grand TO français, avaient investi collectivement 500 000 E, en échange de 40 % du capital de France-Resa, qui opérait le site. Fin 2009, tous pariaient avec enthousiasme sur ce portail développé par B2F, fournisseur technologique pour pléthore de petites centrales de réservation du tourisme français.

 

B2F JOUE LA RELÈVE D'ALLINFRANCE.COM

Aujourd'hui, ils ont tourné la page. « Les actionnaires historiques sont partis », reconnait Frédéric Baudon, président de B2F. « Il y avait des divergences stratégiques fortes entre le bloc des investisseurs et celui des fondateurs* ». C'est un euphémisme… « Ils (les fondateurs, ndrl) nous ont proposé de racheter notre investissement pour la moitié de la somme, explique Francis Reversé, plutôt excédé. Or leur seul apport initial, c'était 25 000 E et une technologie qui n'a jamais fait ses preuves pour s'assurer 60 % des actions. » France-Resa a donc été liquidé le 23 juin. B2F joue la relève : « J'ai entamé la procédure pour reprendre la destinée de AllinFrance, souligne Frédéric Baudon. Il y a eu un plan de cession (ndrl, validé le 7 juillet). B2F a repris les salariés, il en restait quatre. AllinFrance est toujours actif ! » Frédéric Baudon croit toujours en son modèle économique de tiers de confiance. Il a d'ailleurs obtenu, le 23 août, son immatriculation auprès d'Atout France. Mais le portail est en retard par rapport à ses objectifs. Frédéric Baudon le reconnaissait lui-même, dans une interview accordée à L'Écho touristique début 2011 : « Après neuf mois d'activité, le site a redirigé près de 5 ME de volume d'affaires vers nos partenaires », indiquait-il alors. L'objectif était d'atteindre le double. « Au premier quadrimestre, nous avons engrangé un peu moins de 2 ME », assure-t-il. Il nous a été impossible de connaître le bilan des ventes estivales.

* Les « fondateurs » sont Frédéric Baudon, Jean-Pierre Darve (ICOR) et La Financière Maulin (par ailleurs actionnaires à 50 %, 10 % et 40 % de B2F respectivement).

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique