Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Look Voyages pénalisé par son activité vols secs

Lina De Cesare, vice-président executive du groupe Transat, s’installe à Paris pour accompagner le redressement du TO.

Alors que la rumeur voudrait que Look Voyages soit à vendre depuis déjà plusieurs mois, le groupe Transat, principal actionnaire du TO français, vient de déléguer au siège parisien du voyagiste son vice-président executive, Lina De Cesare. Arrivée en France la semaine dernière, la numéro 2 du groupe québécois passera désormais 80 % de son temps chez Look, avec l’objectif officiel d’accompagner le redressement en cours.

Le voyagiste, déficitaire pour la deuxième année consécutive en 2003 avec une perte de 17,3 ME, s’est attelé à la reconquête du marché hexagonal depuis l’automne. Fort d’un repositionnement en termes de prix (avec notamment la création de la gamme Lookéko et le réajustement des Lookéa), Look semble marquer des points depuis quelques semaines, tout du moins pour la vente de forfaits.

Vers un nouveau plan social ?

En revanche, les vols secs, qui représentaient l’an dernier 49 % de son activité, sont en baisse de plus de 50 %. De quoi accélérer la restructuration du TO qui souhaite réduire de moitié son déficit dès cette année, avec un chiffre d’affaires prévisionnel de 210 ME (contre 235 en 2003), et un retour à l’équilibre programmé en octobre 2005. Le développement du tour-operating est plus que jamais une priorité, il devra représenter à terme au moins 70 % de l’activité, reconnaissait en mars dernier Jean-Marc Batta, DG de Look.

L’arrivée de Lina De Cesare va dans ce sens. Reste à savoir si Look pourra faire l’économie d’un plan social dans le cadre de ce dégraissage du vol sec. Le TO a déjà supprimé 90 emplois, soit 15 % des effectifs, au moment de la reprise en mains par Jean-Marc Batta en avril 2003.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique