Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’été sera bon pour les TO

En termes de ventes de forfaits, toutes les destinations sont en croissance chez les voyagistes, à l’exception de l’Espagne continentale, du Mexique ou encore de Cuba.

« Après un été 2017 sous le signe de la reprise, et sauf événements imprévisibles, nous connaîtrons un bel été 2018 », promet René-Marc Chikli, le président du Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto). En effet, les premiers indicateurs laissent entrevoir un exercice en forte croissance, et ce malgré des événements extérieurs (grève, Coupe du Monde de football, …) rendant frileux les consommateurs.

A la fin mai, 65% de l’exercice 2017 a été réalisé par les voyagistes membres du Seto, selon le syndicat. L’activité moyen-courrier se porte bien, avec une hausse de 15% de voyages à forfaits vendus. L’Europe du Sud concentre 75% du trafic du moyen-courrier, avec 776 400 clients. Les îles grecques (+6%), la Grèce continentale (+9%) sont les deux destinations les plus vendues jusqu’à maintenant, talonnées par les Baléares (+3%). La Tunisie accueillera au moins 66 687 Français (+110%). « Je suis sûr qu’on dépassera même les 100 000 clients sur tout l’été », assure René-Marc Chikli

© Seto

Les Etats-Unis toujours au top

En long-courrier (+7,6%), et comme tous les étés, ce sont les Etats-Unis qui attirent le plus la clientèle française, avec 40 455 voyages à forfaits vendus (+21%). La République Dominicaine, à la deuxième place, reste l’une des destinations favorites des touristes hexagonaux (20 971 voyages à forfaits ; + 5%). Enfin, et malgré une baisse de 10%, le Canada ferme le podium avec 17 354 voyages à forfaits.

© Seto

Enfin, la vente de voyages à forfaits à destination de la France progresse elle aussi de l’ordre de 15,1%. Au total, sur les trois segments, le trafic est en croissance de 13,4%.

A noter que selon le Seto, les différents mouvements de grève ayant touché la France ce printemps (SNCF, Air France, …) empêcheront potentiellement la vente d’environ 26 000 voyages à forfait.

Pour calculer ces premières estimations de l’activité estivale, le Seto utilise le périmètre DATA +, qui regroupe une trentaine de tour-opérateurs ayant déjà mis en place le nouveau système statistique du Seto, permettant des analyses plus approfondies. Il se veut représentatif des plus grandes destinations.

A lire aussi : Destinations : les tops et les flops de l’hiver 2017/2018