Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les Villages Clubs du Soleil visent les séminaires et l’international

Avec le changement de président du directoire, les Villages Clubs du Soleil se fixent de nouveaux objectifs, tournés vers les clientèles affaires et étrangères.

Jérôme Pasquet, qui a succédé à Alex Nicola à la présidence du directoire des Villages Clubs du Soleil en février dernier, se montre satisfait du bilan provisoire de l’hiver dans ses 11 villages de montagne et dans le club urbain de Marseille. « Nous avons comptabilisé 80 000 clients, représentant un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros, en hausse de 8% pour une capacité en hausse de 5%, et un taux d’occupation de 90% », souligne-t-il. Les premières tendances pour l’été dans la totalité des 18 clubs sont jugées « encourageantes », avec une légère hausse de 1,5% du chiffre d’affaires à début avril. L’objectif est d’atteindre 17 millions d’euros d’ici la fin de la saison estivale.

Le MICE tiré par Marseille

Le nouveau patron de 43 ans, entré dans l’entreprise marseillaise en 2008, veut consolider la croissance en 2019 et 2020. « Le groupe a beaucoup grossi depuis 2014, date de fusion avec l’association Renouveau, explique-t-il. Le chiffre d’affaires a bondi de 45%, à 66,4 millions d’euros fin 2018. Nous avons investi 45 millions d’euros pour ouvrir notamment trois nouveaux clubs à Marseille, 2 Alpes, Beg Meil en Bretagne, et en rénover cinq autres. » Cette année, les chantiers portent sur la refonte des sites internet, le lancement d’un CRM pour croiser les clientèles hiver/été et le nouveau positionnement de la marque, plus axé sur la notion de club.

Deux leviers de croissance ont été identifiés : la clientèle de séminaires et la clientèle étrangère. Une ligne de produits « Business and Events » est déployée dans 6 villages : La Baule, Val Louron, Arc 1800, Orcières, Le Reverdi, et bien sûr Marseille, qui peut accueillir jusqu’à 200 personnes en réunion. L’objectif est de réaliser un CA MICE de 500 000 euros en 2019, dont 300 000 euros rien que dans le village-club marseillais de 400 lits, en résidentiel ou à la journée.

Objectif : 25 Villages Clubs du Soleil

La clientèle internationale, qui représente 15% des revenus, est également en cours de démarchage, en Grande-Bretagne, Russie, Chine, Allemagne, Brésil et Pays-Bas. Le groupe était exposant au dernier World Travel Market à Londres et sur le salon Rendez-vous en France, à Marseille, en mars dernier. A l’horizon 2020, les clients étrangers devraient peser 10% de plus, surtout à la montagne.

A terme, les Villages Clubs du Soleil seront idéalement 25 (pour un CA de 100 M€), à la montagne, sur la Côte Atlantique et en ville, à raison d’un nouveau site par an, « en France métropolitaine, car la gestion du transport n’est pas notre métier ». Quant aux canaux de vente, ils restent essentiellement directs, à 10% seulement via les TO et agences en ligne. Présente sur les plates-formes Orchestra et SpeedMedia, l’offre « n’est pas animée », reconnaît Jérôme Pasquet.

Les commentaires sont fermés.