Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les liquidations ont battu un record en 2004

Eprouvé par trois années difficiles et l’absence d’une véritable reprise économique, le secteur du tourisme a enregistré une forte hausse des fermetures et des liquidations en 2004.

L’année 2004 n’est pas bonne mais on fait mieux que les autres structures de garantie, se rassure Olivier Delaire, président de l’Association professionnelle de solidarité (APS). Celle-ci offre dans son prébilan 2004 une image fidèle des difficultés rencontrées par la profession qui, après trois années de résistance, enregistre un nombre record de liquidations judiciaires. Au troisième trimestre, elles s’élèvent déjà à 76, dont 34 étaient adhérents de l’APS. Pour la seconde année consécutive, l’exercice de l’association sera donc déficitaire, les nouvelles cotisations n’ayant pas réussi à compenser l’accroissement des sinistres, dont le montant a dans le même temps augmenté. Il s’élèverait à 2,1 ME estime l’APS qui a pleinement joué son rôle en faisant partir 3 815 clients (contre 2 820 en 2003).

Les agences indépendantes ont payé un lourd tribut

Après des agences incentives et des groupistes en 2003 avec HB Voyages, Mond Event et Nuances du Monde (dont une partie du coût est encore supportée en 2004), les plus gros sinistres concernent cette année des voyagistes au premier rang desquels figurent Republic Tours, Festival Croisières et CIT Evasion. On observe en parallèle une augmentation des défaillances qui ont coûté entre 70 000 et 100 000 E, commente Philippe Messager, secrétaire général de l’APS. Comme les années précédentes, des licences ont préféré arrêter les frais avant d’en arriver là, parfois même sur les conseils de l’APS, comme Travel With (Eurogays). Nous ne faisions plus le poids face à Internet, résume Basilio Simoes, le responsable de cette agence pourtant positionnée depuis dix ans sur un marché de niche : les voyages pour la clientèle homosexuelle.

Les agences indépendantes ont payé un lourd tribut en 2004, dont notre rubrique La vie des agences s’est malheureusement fait l’écho. Il faut ainsi rappeler les fermetures d’Escales et Découvertes à Reims, Antipodes à Poitiers, Canyon à Evry, Myriade à Nanterre, Robertsau Voyages à Strasbourg, Idévasion à Lambersart, La Villette Voyages à Pantin, sans oublier Vacances Carrefour et Nouvelles Frontières, aux Halles à Paris.

Heureusement, les agences des réseaux volontaires ont mieux tiré leur épingle du jeu grâce aux aides qui leur ont été consenties. Selectour a traversé l’année sans trop de dégâts, affirme Philippe Demonchy, le président du réseau. Si des aides financières ont été apportées à plusieurs adhérents, il ne reconnaît qu’une défection : l’agence Toumi Voyages à Pantin.

Les réseaux volontaires mieux armés pour lutter

com où l’on invoque la solidité financière des 75 adhésions réalisées en 2004. La banque AIG impose un audit des comptes des postulants, rappelle Richard Vainopoulos, président du réseau, qui a refusé une dizaine de candidatures et en a par ailleurs radié 21. L’exercice est également considéré comme calme chez Afat Voyages avec deux défaillances et quelques interventions afin d’aider des agences à restructurer leur trésorerie. Un système d’alerte existe au niveau de la Cofat ce qui nous permet d’intervenir rapidement dès qu’un défaut de paiement se présente, confie Jean-Marie Séveno, le président de la centrale des paiements du réseau.

La nouveauté en 2004 réside donc dans le fait que ce sont de grands réseaux intégrés qui ont été rattrapés par la crise. Après plusieurs années passées à attendre la reprise, le niveau d’activité actuel ne permet plus de conserver des points de vente non rentables. Thomas Cook France a été le premier à annoncer fin octobre la fermeture de plusieurs agences. Huit ou neuf fermeront définitivement en 2005, dont l’agence de l’Opéra (l’ex-Planète Havas Voyages), structurellement déficitaire. Une seconde liste porte le nom d’une quinzaine de points de vente à l’avenir dès plus incertain. Nous allons tenter de les redresser au premier semestre 2005, assure Roland Dumont du Voitel, président du directoire de Thomas Cook France, mais d’autres solutions pourront être recherchées comme, par exemple, de leur trouver une meilleure localisation ou de les confier à nos franchisés.

Les professionnels veulent garder le moral

Six mois après la fusion avec Protravel, Carlson Wagonlit Travel lui a emboîté le pas, avec l’objectif de restructurer son réseau de proximité de 394 agences. Le projet présenté au Comité central d’entreprise (CCE) prévoit la fermeture de 27 boutiques non rentables ainsi que la fusion de 18 autres agences situées dans une même zone de chalandise. Des mesures qui entraîneraient 76 suppressions de postes.

Malgré ces annonces et les incertitudes qui pèsent sur d’autres réseaux (Frantour, CIT Evasion…), les professionnels interrogés récemment veulent encore garder le moral. Tous ont aujourd’hui le regard tourné vers 2005 et l’échéance de la fin des commissions. Un nouveau modèle économique va émerger qui nous permettra de mieux gagner notre vie, assure Philippe Demonchy, qui exclut l’idée d’agences Selectour baissant définitivement leur rideau l’année prochaine. Les agences vont devenir de vrais commerçants, renchérit Richard Vainopoulos. L’APS a enregistré davantage de demandes d’adhésions que les années précédentes, relève de son côté son président Olivier Delaire. Et, ô surprise, même les agences en ligne finissent par ouvrir des boutiques, à l’image de Promovacances, Switch…

Après avoir passé ces trois dernières années difficiles à améliorer leur rentabilité, la distribution qui a toujours su s’adapter aux changements aurait donc encore un bel avenir. A condition qu’elle joue enfin la carte du conseil, de l’expertise… mais également que l’activité redémarre durablement. Et sur ce point, les professionnels, se montrent prudents : ils ne parient pas sur une reprise avant la rentrée 2005 !

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique