Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les festivals jouent leur propre tempo

Les festivals de musique rencontrent un succès grandissant d’année en année. Mais les tour-opérateurs peinent à jouer leur partition.

Le retour des beaux jours marque également la réouverture de la saison des festivals de musique, en France et en Europe. De plus en plus fréquentés, ils ne cessent de s’ouvrir à de nouveaux publics, et plus seulement aux mélomanes avertis. Certains d’entre eux ont même fait la réputation d’une destination, comme le festival Jazz à Juan-les-Pins ou le Sziget Festival, à Budapest. Mais les tours-opérateurs ne misent que très peu sur cette niche, pourtant en croissance permanente. D’autant plus étonnant que la régularité des événements permet l’anticipation et la création de forfaits tout inclus originaux et à forte valeur ajoutée, parfois en ajoutant une simple prestation à un court séjour plus classique. Or à l’exception de quelques spécialistes comme Intermèdes, Euridice Opéra ou La Fugue pour les grands airs et NOVO.Travel, Ontours pour les festivals jazz et rock, qui proposent des packages, bus-billet-hébergement, souvent en partenariat exclusif avec les festivals, rares sont les voyagistes à mettre des forfaits en musique. Certes, la mise en marché est compliquée. Les hôteliers sont réticents à bloquer des chambres et concéder des tarifs sur des périodes où ils peuvent facilement afficher complet. Et les festivaliers ont, aussi, de plus en plus vite fait de trouver transport et hébergement par eux-mêmes. Mais aux professionnels de trouver le bon tempo, car la musique est porteuse pour tous les publics.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique