Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les États-Unis confrontés à une vague de chaleur extrême

Le mercure est très élevé dans l’est et le sud des Etats-Unis, tandis que l’ouest traverse un épisode caniculaire qui a déjà fait plusieurs victimes.

A l’approche du pic de la saison touristique, les Etats-Unis sont confrontés à plusieurs phénomènes de chaleur extrême. Les alertes à la canicule concernent plus de 160 millions de personnes aux Etats-Unis et la chaleur a déjà fait plusieurs victimes dans l’Ouest américain. Car si le mercure est anormalement élevé dans l’Est et le Sud, c’est bien dans la partie occidentale que la chaleur est la plus brutale.

Las Vegas (Nevada) a par exemple enregistré sa température le plus chaud dimanche dernier, avec 48,9°C. Cette atmosphère suffocante va se maintenir dans l’Ouest américain toute cette semaine, selon le National Weather Service (NWS), les services météorologiques du pays. De fait, plusieurs morts dues à la chaleur ont déjà été signalées dans toute la région. Un motard a succombé, samedi, lors d’une expédition dans la Vallée de la Mort, en Californie, où le mercure a dépassé 52°C ce jour-là.

« Il s’agit d’une vague de chaleur record »

Un de ses camarades appartenant au même groupe a dû être hospitalisé, selon les responsables de ce parc national, connu comme l’un des endroits les plus chauds au monde. Dans l’Oregon, quatre morts probablement liées à la chaleur ont été comptabilisées depuis vendredi, selon les médias locaux. Même dans cette région du Nord-Ouest, habituellement plus tempérée, la température a atteint 40 °C, lundi, dans la ville de Salem.

En Californie, en Arizona ou dans l’Idaho, des dizaines de villes ont établi des records de températures absolus ou saisonniers ces derniers jours. « Il s’agit d’une vague de chaleur record », a résumé Daniel Swain, climatologue à l’université de Californie à Los Angeles, lors d’un point presse en ligne ce week-end. En Californie, certains habitants endurent « non seulement la journée la plus chaude qu’ils aient jamais vécue, mais aussi la journée la plus chaude que leurs parents ou grands-parents aient jamais vécue », a-t-il ajouté.

Le mois de juin a été le plus chaud jamais enregistré

L’Est n’est pas épargné, même si la situation est moins tendue. A New York, un pont tournant reliant le quartier du Bronx à celui de Manhattan n’a pas pu être opéré en raison de la dilatation de ses pièces de raccordement au mécanisme de rotation de la structure. Les pompiers ont dû arroser le pont pendant plusieurs heures pour le refroidir et le remettre en place.

Les vagues de chaleur à répétition sont un marqueur du réchauffement de la planète lié au changement climatique causé par la dépendance de l’humanité aux énergies fossiles, selon les scientifiques. Cette vague de chaleur intervient alors que le mois de juin a déjà été le plus chaud jamais enregistré dans le monde.

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique