Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les clubs ont leur label… sans le Club Med

Certains des voyagistes les plus importants de l’industrie se sont réunis en association pour créer un label de qualité encadrant le concept de l’hôtel-club.

Evoquée depuis de nombreux mois, la création d’un label certifiant l’offre de service proposée par les hôtels clubs est désormais effective. Créée en juillet 2017*, l’Association des clubs de vacances qualité garantie regroupe plusieurs voyagistes d’importance : TUI France, Jet tours, Fram et Boomerang Voyages. Les quatre tour-opérateurs, qui envoient plus d’un million de clients par an dans leurs 201 clubs – sur un marché qui représente 2,5 millions de clients – s’engagent donc à remplir la charte établie par l’association pour la labellisation de leurs établissements. Le Club Med ne compte pas parmi les fondateurs. "Le Club Med considère que la norme Club, c'est lui, a indiqué Jean-Pierre Nadir, fondateur d'Easyvoyage. Nous estimons pourtant que, quand la marque devient un terme générique, c'est qu'elle a rencontré lre succès. Mais nous ne pouvions aps utiliser un autre mot que club."

Une charte en 20 points élaborée sur trois familles de critères a donc été imaginée par les membres de l’association. Le choix des prestataires et des fournisseurs sera questionné (pertinence, respect des normes, engagement minimum de 50 chambres pour le marché français, concept garantie sur 10 établissements minimum, wifi-gratuit …), comme l’animation (encadrement francophone, nombre d’animateurs, programmation, …) et les services du TO ou de l’opérateur hôtelier (rapport direct avec les fournisseurs, la clarté des informations transmises au client, le respect de l’environnement, …). "C’est une charte qu’on a voulu exigeante, même si cela implique que tous nos hôtels ne pourront pas être labellisés dès le départ", explique Pascal De Izaguirre, PDG de TUI France.

Une mention sur Orchestra et un logo en brochure

Comment labelliser son club ? Dans un premier temps, le tour-opérateur doit solliciter l’association, qui a établi un partenariat entre le cabinet de conseil spécialisé dans l’expérience client Vitalis, et l’équipe d’Easyvoyage, qui visite les hôtels-clubs du monde entier avec sa grille d’évaluation de 140 critères. Les auditeurs de Vitalis passeront alors une demi-journée au siège du tour-opérateur pour procéder à des vérifications règlementaires. Un auditeur d’Easyvoyage passera alors entre 24h et 48h sur le site pour vérifier, sur le terrain, que le club remplit toutes les cases. A noter : la labellisation se fera par établissement, et non par marque.

"Avec ce label, on veut réaffirmer le savoir-faire de ceux qui font des clubs. Cela permet de lutter contre la désintermédiation mais surtout de faciliter le choix du produit pour le client, qui doit chercher parmi 4000 adresses prétendument "Club" disponibles sur le marché français", estime Jean-Pierre Nadir. Le label vise aussi à aider les agents de voyages dans la lisibilité des produits proposés. A terme, les clubs certifiés seront signalés sur la plate-forme Orchestra, membre de l’association. Les TO seront aussi libres d’apposer le logo du label dans leurs brochures. Les premières références seront affichées au printemps 2018.

Selon les membres de l’association, entre 400 et 500 hôtels peuvent actuellement répondre aux critères de la charte établie par l’association, soit environ 10% des établissements qui revendiquent l’étiquette Club. "Le club est l’un des segments les plus porteurs du marché, on ne cesse de le rappeler. Ce label va nous permettre aussi de renouveler la communication autour de ce produit, à l’image de ce qu’ont fait les compagnies de croisières ou l’hôtellerie de plein air", conclut Jean-Pierre Nadir.

*Les membres fondateurs de l’association sont : Fram, NG Travel (Boomerang Voyages), Thomas Cook (Jet Tours), TUI France, René-Marc Chikli (Seto), Jean-Pierre Nadir (Easyvoyage.com) et Christian Sabbagh (Orchestra). Le premier mandat de l’association, qui court jusqu’au 31 décembre 2018, revient à Hugues Defline, consultant spécialisé dans le tour-operating, les clubs et l’hôtellerie de loisirs.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique