Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme urbain sauve l’été

 c

Le nombre de nuitées hôtelières réservées en France en juillet a progressé de 3,7%, et la même tendance se profile pour le mois d’août selon une étude d’Odit France, parue hier. Les résultats sont encourageants, malgré de fortes disparités régionales. Le littoral aquitain et le Nord sont en recul et la montagne a souffert, a commenté Luc Chatel, le secrétaire d’Etat au Tourisme. La France a donc profité du tourisme urbain et culturel, avec un engouement accru pour Paris et Strasbourg. La hausse des clientèles étrangères a également sauvé l’été. Le nombre de touristes américains progresse de 5% et les Japonais de 3%. Les offices de tourisme ont dressé de leur côté un bilan contrasté de la saison d’été, ternie par les pluies dans le nord de l’Hexagone, mais marquée par un afflux vers les régions ensoleillées du sud.

Selon un premier bilan du Comité régional du tourisme Paris Ile-de-France, la saison touristique dans la région est la meilleure depuis cinq ans. 7 professionnels sur 10 déclarent l’activité en hausse. La fréquentation des hébergements est en hausse de 66% à Paris. Les premières clientèles sont les Britanniques, les Allemands, les Espagnols, les Italiens et les Américains. Certains sites touristiques ont enregistré une hausse de leur fréquentation par rapport à l’été 2006, comme le Centre Pompidou (31%), le Musée d’Orsay (+24%), le toit de la Grande Arche (+20%), le Château d’Auvers-sur-Oise (+21%). L’état des réservation pour septembre s’annonce bon ou très bon pour 73% des professionnels, notamment en raison de la coupe du monde de rugby.


Le traditionnel sondage mené par l’Office du tourisme et des congrès de Paris (OTCP) auprès de 35 acteurs majeurs du tourisme parisien (hôteliers, excursionnistes, restaurateurs, gestionnaires de sites culturels…) fait également ressortir une nette progression de la fréquentation touristique pendant la saison estivale. La ville lumière a bel et bien tiré son épingle du jeu, selon son directeur général Paul Roll, qui a présenté les résultats hier, lors d’une conférence de presse. 91 % des professionnels interrogés ont qualifié le mois de juillet de « meilleur/bien meilleur » qu’en 2006, un chiffre qui passe à 79 % pour le mois d’août. Des tendances très encourageantes, sachant que l’été 2006 était déjà un bon cru. L’hôtellerie parisienne a fait le plein, avec des taux d’occupation de 88,5 % en moyenne (+13,5 points par rapport à 2006) pour le week-end du 14 juillet et de 79,1 % (+11,2 points) pour la semaine du 15 août, selon l’observatoire OTCP-MKG Consulting. Si la météo calamiteuse semble avoir eu peu d’impact sur la fréquentation, elle a en revanche influencé les activités des touristes : les manifestations de plein air (Paris Plage, festival de cinéma à La Villette, visites guidées…) ont été affectées par le mauvais temps, qui a profité aux sites culturels.

Ce bilan préliminaire de la saison estivale à Paris confirme les belles performances enregistrées par la capitale au premier semestre, marquées par une légère hausse des arrivées (+ 0,6 % à 7,48 millions), et une augmentation soutenue des nuitées (+4,8 % à 16,8 millions) grâce à un allongement de la durée du séjour. Hôtels de chaîne ou indépendant, quelle que soit la catégorie de l’établissement, tous ont enregistré une croissance du taux d’occupation (respectivement de +4,7 points et +3,8 points) de janvier à juin. Signe de la bonne santé du tourisme parisien, le Revpar (revenu moyen par chambre disponible) a lui aussi augmenté, de 15,3 %. Par ailleurs, Paris conserve en 2007 sa place de capitale mondiale des congrès pour la 28e année consécutive, selon l’Union des associations internationales (UAI) et l’International Congress and Convention Association (ICCA),

Autant de bons résultats qui devraient permettre à Paris de clore l’année avec 15,6 millions d’arrivées (+2 %) et 35,1 millions de nuitées hôtelières (+3,5 %).

Photo : © David Lefranc / Paris Tourist Office –