Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Portugal prépare l’Euro 2004

Le pays se prépare à organiser fin juin le Championnat du monde de football. L’occasion de doper la fréquentation touristique et de faire mieux connaître les richesses et les curiosités du pays.

Du 12 juin au 4 juillet, l’Euro 2004 place le Portugal au centre du monde. Une aubaine pour le pays qui entend bien en profiter pour faire la promotion de ses régions. Parmi les 1,1 million de spectateurs attendus dans ses stades, près de la moitié seront des étrangers. Outre les locaux, connus pour leur passion pour le ballon rond, 500 000 visiteurs devraient y séjourner au moins quatre jours. Et il faudra aussi compter avec les 9 milliards de téléspectateurs assis devant leurs postes. Les autorités portugaises tablent sur 260 ME de recettes touristiques directes avec une dépense moyenne de 100 E par touriste chaque jour. L’Etat portugais a dépensé beaucoup d’argent pour construire et rénover les stades, agrandir les aires de stationnement des aéroports de Lisbonne et de Porto, et aménager des infrastructures supplémentaires, dont de nouvelles pistes à l’aéroport de Porto. La capacité hôtelière a été augmentée de plus de 8 700 chambres dans tout le pays, dont 2 706 à Lisbonne et 920 à Porto. Actualité oblige, des mesures de sécurité exceptionnelles seront mises en place, notamment en faisant appel à l’Otan, et en rétablissant provisoirement les contrôles aux frontières.

Plus beaucoup de places pour les matches où joue la France

En France, c’est la Fédération française de football (FFF) qui a distribué les billets d’entrée aux stades (25 000 billets dont la moitié mise en vente auprès du grand public) pour les trois matches que dispute l’équipe de France : France-Angleterre (au stade de La Luz à Lisbonne, le plus grand du pays, le 13 juin), France-Croatie à Leiria, le 17 juin, puis France-Suisse, le 21 juin à Coimbra.

France-Angleterre et France-Suisse sont archi-complets et il ne reste que quelques places pour Croatie-France ! Carlson Wagonlit Sports, la seule agence habilitée par la FFF, a également vendu tous ses forfaits ; il ne lui reste qu’une centaine de pax pour le match contre la Croatie.

Si la France parvient en quart de finale, la FFF remettra en vente une deuxième vague de billets pour les matches qui auront lieu à Lisbonne le 24 juin (stade de la Luz) et le 25 juin (à l’Alvalade XXI), le 26 juin à Faro-Loulé en Algarve, dans le sud du Portugal, et le 27 juin dans le nouveau stade du Dragon à Porto. Les demi-finales se disputeront ensuite à Lisbonne le 30 juin (à l’Alvalade XXI) et à Porto le ler juillet, avant la finale, le 4 juillet, au stade de La Luz à Lisbonne.

Bien que l’organisation des séjours échappe à son contrôle, la FFF estime que les supporters devraient assister à plusieurs matches et en profiter pour visiter le pays, ne serait-ce que pour se loger, en dehors des grandes agglomérations où les prix ont augmenté sensiblement.

Après le sport, fête, plage et culture

Au Portugal, la prolongation est toujours le meilleur moment du match, proclame la campagne de communication du Portugal pour expliquer qu’on peut facilement aller à la plage le matin, assister aux matches l’après-midi et s’amuser le soir. Et, bien sûr, en profiter pour découvrir les sept régions touristiques concernées : Porto, à l’embouchure du Douro et classé depuis 1996 au Patrimoine mondial de l’Humanité, Guimaraes, berceau de la nation et ville natale du premier roi du Portugal, Braga, la ville des archevêques, dans la région de Beiras, Aveiro, au bord de la lagune du même nom (six hôtels ont été construits dans le complexe où est intégré le nouveau stade)… Sans oublier Lisbonne, la capitale et, dans ses environs, les magnifiques châteaux et villas d’Estoril, Cascais et Sintra, la région de l’Alentejo, porte d’entrée du Portugal et, tout au Sud, l’Algarve.