Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Futuroscope retrouve la pêche

Les professionnels du tourisme assurent 65 % des ventes du parc de loisirs de la Vienne, tandis que la durée de séjour s’allonge, stimulée par la vente de produits complémentaires.

Le Futuroscope a enregistré une hausse de fréquentation de 16,4 % l’an dernier par rapport à 2003, avec 1 350 000 visiteurs. Certes, on est loin du record enregistré de 2,8 millions d’entrées, réalisé en 1995, mais l’inversion de tendance est importante après plusieurs années de crise. Et les premiers chiffres de la saison 2005 sont encourageants. Le président du directoire, Dominique Hummel, vise au moins 100 000 entrées supplémentaires. Notre objectif est d’atteindre un résultat d’exploitation équilibré cette année et un résultat net positif en 2006.

L’an prochain, justement, le Futuroscope explorera le thème des robots, avec un spectacle nocturne inédit et une attraction baptisée Danse avec les robots. Pour 7 ME, le parc va construire un bâtiment où dix machines permettront aux visiteurs de danser sur cinq chorégraphies élaborées. Et pour 2007, il prépare un film en 3D sur les animaux du futur, pour remplacer Le Défi d’Atlantis.

20 % des ventes via Internet

Il faut susciter l’envie de revisite, en changeant au moins 20 % de l’offre chaque année. Pour cela, le parc consacre 10 % de son chiffre d’affaires dans de nouvelles attractions, précise Dominique Hummel. Signe encourageant, 60 % des clients de 2004 étaient déjà venus au Futuroscope.

Concernant les forfaits vendus par Futuroscope Destination, le TO maison, le directeur commercial, David Chamard, se félicite de l’allongement de la durée de séjour, avec une majorité de personnes restant désormais 2 nuits sur place (9 établissements, 1 800 chambres), grâce à la vente de produits complémentaires (Marais poitevin, Puy- du-Fou…). Les professionnels assurent 65 % des ventes. Ils sont surtout de plus en plus nombreux à utiliser le nouveau site Internet professionnel. 20 % des ventes seront réalisées via Internet fin 2005 contre 8 % aujourd’hui, estime David Chamard.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique