Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le futur siège TGV 1ère classe fait escale au Palais de Tokyo

 » Il faudra attendre 2017 et la ligne Paris-Bordeaux pour tester le nouveau siège TGV 1ère classe, à moins d'aller visiter ce week-end l'exposition qui lui est consacré au Palais de Tokyo. »

Jeudi 24 septembre, les coulisses du futur siège TGV 1ère classe ont été dévoilées à l'occasion du vernissage de l'exposition "Avant première classe" qui se tiendra jusqu'à dimanche soir au Palais de Tokyo. Une démarche inédite pour la SNCF qui souhaite, depuis plusieurs années, placer la notion de services et de savoir-faire au cœur de sa communication de marque.

"Il faut que nous revenions, en Europe et dans le monde, une référence dans le service 1ère classe, a insisté hier soir Guillaume Pépy, PDG de la SNCF, avant de céder la parole à la directrice générale de Voyages SNCF. L'occasion de rappeler que chaque année, ce sont 30 millions de voyageurs qui empruntent la 1ère classe.

Un design au service de l'utile

Il aura fallu pas moins de 7 années pour concevoir, tester et réaliser ce fauteuil qui a mobilisé de très nombreuses expertises (cabinet Saguez & Partners, entreprises Alstom, Compin, etc.) et un savoir-faire Made in France. Matières naturelles sont à l'honneur avec la laine, le cuir ou encore le chêne pour des tablettes de travail à la surface utile augmentée de 45%.

Un nouveau design, 50 ans après Roger Tallon et les rames Corail, qui tire partie des avancées sociétales et technologiques, sans oublier l'usage des voyageurs d'aujourd'hui et demain. "Nous voulons que le TGV soit un espace-temps vraiment préservé", a ajouté Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF, en soulignant, non sans malice, que ce train est le premier "bar à sieste" de France, la première salle de lecture -vant même les bibliothèques -, et le premier bureau nomade pour les voyageurs professionnels.

Un budget d'un milliard d'euros

Plus ergonomique, avec une inclinaison de +10% par rapport aux fauteuils actuels, le siège nouvelle génération dispose également d'accotoirs et d'appui-tête plus larges, de renforts lombaires ajustés, de ports USB et de sangles de rangement pour ordinateur, et de miroir de courtoisie. Un espace bagage est également prévu sous le siège du voyageur. Enfin, le système de rotation permet également de tourner les fauteuils en bout de ligne afin de voyager toujours dans le sens de la marche.

Le déploiement de ce nouveau siège représente pour la SNCF un budget de près d'un milliard d'euros, investi dans les 40 futures rames EuroDuplex de 556 places. Ces rames seront mises en circulation entre 2017 et 2019 sur la ligne Paris-Bordeaux.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique