Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Cediv fait face à la crise

Partenariat avec AS Voyages et Amadeus, conseils juridiques… Le réseau d'agences indépendantes se professionnalise et apporte des solutions.

Danger et opportunité. Le double sens de l'idéogramme chinois représentant la crise était au centre des discussions lors de la convention annuelle du Cediv, qui s'est tenue du 16 au 19 juin en Tunisie. « L'innovation est la solution » a répété la présidente du réseau d'agences indépendante, Adriana Minchella, présentant les solutions apportées à ses adhérents, comme l'adoption de la centrale de paiement d'AS Voyages, le développement de solutions technologiques adaptées aux agences de petite taille ou l'assistance juridique.

Le Cediv a annoncé un partenariat avec Amadeus et Gestour et négocié des " prix plancher ". Georges Rudas, directeur commercial d'Amadeus France, a présenté l'outil de réservation en ligne que les agences pourront mettre à disposition de leur clientèle de PME ainsi qu'une solution B2B et de e-retail pour ceux qui font peu de billetterie. Il a également promis plus de simplicité dans les interfaces et de rapidité d'exécution, notamment avec la simplification de la réémission des billets, « pour être plus productif ».

L'utilisation de la centrale de paiement d'AS Voyages, dont le bilan a été jugé " positif ", est l'autre évolution majeure au sein du réseau. « On ne se soucie plus de payer avant le départ, de gérer les carnets de voyage. On profite aussi du Top 14 d'AS Voyage, des accords aérien et des négociations commerciales. Et on garde notre indépendance » explique Adriana Minchella. Sans en dévoiler plus, la présidente du Cediv a annoncé d'autres étapes, peut-être des actions commerciales ou des brochures communes. Un nombre croissant d'agences, inquiètes des crises successives et de la multiplication des litiges avec les clients, est également attiré par les conseils juridiques offerts par le réseau. Une vingtaine de points de vente doivent d'ailleurs rejoindre le Cediv avant la fin du mois, cinq licences et un mini-réseau. Malgré la faillite d'une dizaine d'agences, « de manière très propre », le GIE Cediv va donc dépasser les 159 points de vente actuels. « Mais nous n'avons pas d'objectif sur le nombre d'adhérents, remarque Adriana Michella. Notre but n'est pas de prendre des agences à d'autres réseaux. »

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique