Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Canada a tout pour être gai

« Depuis 2004, les « maudits Français » sont plus que jamais « en amour » avec le Canada. Une tendance que la destination compte bien soutenir, nouvelle campagne de communication à l’appui. »

Le pays à la feuille d’érable a de nouveau le vent en poupe. 356 518 cousins français ont profité de la généreuse nature du Canada en 2005 (+7 % par rapport à 2004), selon la Commission canadienne du tourisme (CCT). Après une saison hivernale en légère hausse (+3 % en janvier/février 2006), cette année s’annonce également sous de bons auspices. 400 000 de nos compatriotes sont attendus, de quoi réjouir les TO qui participaient récemment à Rendez-Vous Canada, le salon du tourisme réceptif.

Le Canada espère même battre, à l’horizon 2008, le record historique de 476 000 Français atteint en 1996. Pour gagner leurs faveurs, la Mère Patrie de Céline Dion fait rouler dans Paris des Smart à ses couleurs. Cette communication décalée s’accompagne d’une nouvelle signature (Il vous reste tant à découvrir) et s’inscrit dans un plan de promotion dans l’Hexagone de 800 000 E.

Après avoir broyé du noir, le Canada a donc retrouvé sa bonne étoile. Le marché des groupes nous avait échappé depuis 1996, un phénomène accentué par les attentats du 11 septembre, rappelle Danielle Cordisco, responsable des relations avec l’industrie touristique à la CCT. Aujourd’hui, les comités d’entreprise reviennent.

Vacances Transat, leader de la destination, confirme ce retour en grâce. Après un cycle de sept années de baisse, le Canada poursuit son redressement, souligne le DG, Patrice Caradec. L’hiver progresse de 20 à 35 % pour la troisième saison consécutive. L’émergence de produits nature (tel son village-club près de Québec), ainsi qu’urbains, contribue à cette embellie du TO. Montréal devient branchée. Nous n’avons jamais vendu autant de week-ends pour cette ville, qui a désormais une image gay friendly. La cité accueille d’ailleurs du 26 juillet au 5 août les Outgames, une compétition réservée aux sportifs gays, et la CCT édite une brochure spécifique destinée à cette clientèle.

Autre point : la problématique des passeports pour aller aux Etats-Unis a joué en faveur du Québec et des autres provinces. Vacances Transat affiche 24 % de croissance (en nombre de réservations) pour le Canada, contre -36 % pour le pays de l’Oncle Sam. L’effet de reports est évident pour le TO. Même son de cloche chez Aventuria (qui a réorienté son agence lyonnaise à l’enseigne Objectif sur le Canada) ou Voyageurs du Monde. Kuoni/Vacances Fabuleuses, en retrait de 40 % sur les Etats-Unis, tient toutefois un autre discours. La baisse vers les Etats-Unis ne profite pas au Canada, pour lequel notre carnet de commandes est stable, estime Floréal Gavalda, directeur de production. Si l’été indien tient ses promesses, nous finirons honorablement l’année. Autre inconnue de l’été : l’Ouest canadien, alors que Zoom Airlines lance un vol direct depuis Paris vers Calgary et Vancouver le 11 juin.

Conquérir les internautes

En somme, tous les indicateurs sont au vert, ou presque. Nous enregistrons une croissance sur l’ensemble des segments, sauf pour les voyages à la carte, où Internet a pris une partie du marché, nuance Patrice Caradec. D’autant que la francophonie encourage les réservations en direct. Les résultats de Go Voyages semblent accréditer un tel comportement. Le spécialiste du vol sec a acheminé 23 500 passagers vers le Canada en 2005 (+40 %/2004). Depuis le 1er novembre, sa progression est cependant plus modeste (+3 %).

Reste à savoir si les TO sauront rebondir face à l’essor du Web. Certains ont déjà choisi de favoriser de plus en plus la conquête des internautes, à l’image de Vacances Canada.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique