Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Bénin et le Mozambique retirés de la liste noire

Les compagnies aériennes béninoises et mozambicaines ne font plus partie des 181 compagnies faisant l'objet d'une interdiction ou de restrictions d'exploitation dans l'Union européenne.

En  contribuant à maintenir des niveaux de sécurité élevés dans l’Union européenne (UE), la liste des compagnies aériennes interdites dans l’UE aide les pays concernés à améliorer leurs niveaux de sécurité pour leur permettre d’exploiter des vols dans l’Union européenne.

Mardi 16 mai 2017, la Commission européenne a mis à jour cette liste des compagnies aériennes interdites dans l’UE, "car elles ne respectent pas les normes internationales de sécurité". Lors de cette actualisation toutes les compagnies aériennes certifiées au Bénin et au Mozambique ont été supprimées de la liste, "compte tenu des nouveaux progrès réalisés par ces pays en matière de sécurité aérienne".

En revanche, les compagnies Med-View (Nigeria), Mustique Airways (Saint-Vincent-et-les-Grenadines), Aviation Company Urga (Ukraine) et Air Zimbabwe (Zimbabwe) ont été ajoutées à la liste noire.

Seize pays encore en retard

Dans le monde, 181 compagnies aériennes font toujours l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’Union européenne. Pour 174 d'entre elles, certifiées dans 16 pays*, un manque de supervision de la sécurité par les autorités de l'aviation de ces pays est invoqué. Pour sept autres, il s'agit de préoccupations en matière de sécurité concernant les compagnies elles-mêmes : Iran Aseman Airlines (Iran), Iraqi Airways (Iraq), Blue Wing Airlines (Suriname), Med-View Airlines (Nigeria), Mustique Airways (Saint-Vincent-et-les-Grenadines), Aviation Company Urga (Ukraine) et Air Zimbabwe (Zimbabwe).

"Je me réjouis que nous soyons en mesure de retirer tous les transporteurs du Bénin et du Mozambique de la liste des compagnies aériennes interdites dans l’UE. C’est le fruit des réformes que ces pays ont entreprises", a commenté Violeta Bulc, la commissaire responsable des transports. "C’est également un signal pour les 16 pays qui figurent encore sur la liste. Cela montre que le travail et la coopération donnent des résultats. La Commission et l’Agence européenne de la sécurité aérienne sont prêtes à aider ces pays et à renforcer les normes en matière de sécurité partout dans le monde".

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique