Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’aéroport de Marseille enregistre un record de 9 millions de passagers

Le trafic a progressé de plus de 6% à Marseille Provence, où Volotea installe une base.

Pour l’aéroport de Marseille, quatrième sur le marché français, l’année 2017 a été marquée par le franchissement symbolique du cap des 9 millions de passagers, en progression de 6,2% par rapport à 2016. La croissance a été tirée par l’activité low cost, regroupée au terminal 2, qui affiche 12,8% d’augmentation, à 2,4 millions de pax. Le nombre de passagers à l’international, qui représentent 60% du trafic, a bondi de 9% (5,4 millions). Celui de passagers domestiques a augmenté de 2,4% (3,6 millions).

Sur le top 10 des destinations internationales, Londres arrive en tête, devant Amsterdam, Alger, Bruxelles, Lisbonne, Rome et Tunis.

Air France et Hop! restent leaders avec 2,7 millions de passagers, devant Ryanair (1,8 million), Air Corsica (648 000), Air Algérie (500 000) et EasyJet (434 000).

Julien Boullay, directeur commercial et marketing, a détaillé les faits marquants de 2017 : une envolée de 80% sur le Canada grâce aux vols d’Air Canada et d’Air Transat, le retour d’Air Austral avec deux vols hebdomadaires sur La Réunion, et l’ouverture de 8 lignes sur l’Europe par Ryanair, EasyJet et Volotea.

Volotea installe une base à Marseille

Pour 2018, Marseille Provence annonce 160 lignes régulières vers 27 pays, opérées par 33 compagnies, et anticipe 9,3 millions de passagers. Cet objectif s’appuie sur 21 nouvelles lignes court et moyen-courriers, dont 9 rien que pour Volotea. La low cost espagnole volera notamment vers les îles espagnoles et grecques, avec deux avions sur la plate-forme début avril. « Elle sera la deuxième compagnie de l’aéroport avec 19 villes desservies », précise Julien Boullay. En parallèle, l’aéroport sera candidat pour accueillir le retour de la base de Ryanair, si toutefois l’irlandaise se soumet au droit du travail français.

Sur le long-courrier, la progression est estimée à 24% en 2018, grâce aux nouveaux vols de XL Airways sur les Antilles jusqu’en avril, et au renforcement de capacités d’Aigle Azur sur Dakar, d’Air Austral sur La Réunion, des compagnies canadiennes sur le Canada, et de Korean Air sur Séoul.

Quant au retour d’un vol direct Marseille-New York, après l’initiative de XL en 2013 et 2014, il n’est pas prévu dans l’immédiat. « L’arrivée sur le marché des Airbus A321 Neo, de 220 sièges, peut accélérer la relance de la ligne. Cela se fera dans les deux à trois ans », analyse Julien Boullay. De même, des discussions sont en cours avec des TO et des compagnies chinoises, pour développer des vols directs d’ici 2025.

De g à dr : Philippe Bernand, nouveau président du directoire, Jean-Paul Ourliac, pdt du conseil de surveillance et Julien Boullay, directeur commercial et marketing de l’Aéroport Marseille Provence. © Catalina Cueto
Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.