Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La SNCF va tester des portiques de sécurité début 2016

La compagnie ferroviaire expérimentera début 2016 un système de portiques de sécurité dans une gare parisienne. Un dispositif que soutient notamment Ségolène Royal, la ministre de tutelle des Transports.

Les passagers devront-ils se plier, avant de monter à bord d’un TGV, au même rituel de sécurité que pour un voyage en avion ? C’est bien ce qui semble se profiler. La SNCF a annoncé pour début 2016 une expérimentation d’un système de portiques de sécurité dans une grande gare de la capitale. Ce test de faisabilité doit permettre de mettre en place un contrôle à l’entrée des gares, et non sur les quais.

La gare choisie annoncée avant fin 2015

Rappelons qu’au lendemain de l'attaque avortée fin août dans le Thalys reliant Amsterdam à Paris, la SNCF a créé un groupe de travail technique afin d'évaluer l'efficacité des portiques de sécurité dans les gares françaises, et ce à la demande du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et du secrétaire d'Etat chargé des Transports, Alain Vidalies.

Ce groupe, qui compare toutes les technologies disponibles, doit rendre son rapport d’ici 4 à 6 semaines, et annoncer la gare parisienne retenue pour tester les portiques.

Par ailleurs, la SNCF va proposer à ses partenaires des pays concernés par le Thalys – Allemagne, Belgique, Pays-Bas – d’étudier eux aussi la mise en place d’un tel dispositif.

Ségolène Royal favorable aux portiques pour les lignes de TGV nationales

Alors que les attentats survenus vendredi à Paris ont relancé le débat sur la sécurité dans les transports et les lieux publics, Ségolène Royal a réclamé, comme elle l’avait déjà fait en août pour les lignes ferroviaires transfrontalières, la mise en place de portiques dans les gares. "Cela se fait pour les trains internationaux (NDLR : uniquement sur les Eurostar entre la France et la Grande-Bretagne) et je pense que cela doit se faire aussi pour les trains en France", a déclaré la ministre sur i>Télé.

Cela concernerait les TGV nationaux et internationaux. En revanche, une généralisation des portiques avant d'accéder aux trains de banlieue et TER paraît pour le moment peu envisageable. "Malgré tout, j'ai demandé qu'on fasse l'évaluation", a précisé Ségolène Royal.

Plusieurs pays, dont l’Espagne et l’Italie, ont installé des contrôles de sécurité sur certaines lignes ou dans certaines gares. Notons que l'Assemblée nationale a reporté à une date non déterminée l'examen de la proposition de loi contre le terrorisme et contre la fraude dans les transports publics, prévu pour le 24 novembre, afin de l’intégrer dans un projet de loi "global".

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique