Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Réunion veut prendre de l’altitude

Le comité du tourisme de l’île lance des partenariats avec les tour-opérateurs pour doper les ventes depuis la province, et séduire de nouvelles niches de clientèle.

Impossible cette année de rater la Réunion à Roland- Garros ! Le comité du tourisme, partenaire depuis dix ans du tournoi de tennis, y étrennait un joli stand en plein coeur de la place des Mousquetaires. Objectif : faire la promotion de l’île intense auprès de nouvelles niches de clientèle, pour atteindre le cap de 600 000 touristes en 2010 ! Ambitieux, car la fréquentation n’a que légèrement augmenté en 2004 (430 000 visiteurs internationaux contre 423 000 en 2003). Point positif, les arrivées d’Européens ont bien progressé, avec 27 303 touristes (+ 28 %), dont 8 491 Allemands (+ 49 %), 4 717 Suisses (+ 24 %) et 3 176 Italiens.

Chez les métropolitains, qui représentent toujours 80 % des arrivées, c’est la clientèle de province, notamment de Rhône-Alpes, Provence-Côte d’Azur et Sud-Ouest, qui a le plus augmenté.

Du côté des hébergements, la Réunion a désormais une capacité d’accueil de 5 824 lits (dont 1 300 Gîtes de France) et 65 hôtels classés, dont le tout nouveau Villas du Récif 3b (142 chambres), qui ouvre début juillet à proximité du célèbre Villas du Lagon (avec un tarif spécial ouverture chez Fram, à partir de 1 172 E, 5 nuits en petit déjeuner, entre le 10 juillet et le 4 août, vols inclus). Cette année est donc décisive pour le conseil régional, d’autant qu’il assure, depuis le début de l’année, le développement touristique de l’île. A ce titre, il va regrouper, dans un organisme unique baptisé Réunion Tourisme, les structures touristiques sous sa tutelle, à savoir le comité du tourisme de la Réunion (CTR), la maison de la Montagne et le service de réservations loisirs-accueil. La promotion et la communication vont également être intensifiées et ciblées sur le marché métropolitain.

Il reste des niches de clientèle à exploiter, notamment avec les retraités actifs, les voyages de noces, les familles, le tourisme gay, explique Claudine Wolf, directrice de la promotion du comité du tourisme de la Réunion à Paris. Un constat que partage Pierre Bruno, directeur général d’Exotismes (6 500 clients à la Réunion en 2004), qui réédite cette année son opération les Pokers de l’été (avec notamment une semaine d’hébergement gratuite pour une achetée). Le tour-opérateur, qui annonce 50 % de croissance entre les mois de janvier et mars 2005, grâce à ses stocks aériens et hôteliers importants, invite 150 de ses meilleurs vendeurs de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) et Rhône-Alpes à Saint-Tropez, le 21 juin prochain.

Un soutien plus intense aux TO et aux professionnels

Partenaire de cette nuit blanche, le comité du tourisme de la Réunion a d’ailleurs fait de ces actions une de ses priorités. Un soutien plus intense aux tour-opérateurs (au total, 88 programment l’île), et aux professionnels en général, est ainsi annoncé. Les agences de voyages ont déjà, depuis le troisième trimestre 2004, la possibilité d’accéder aux modules de formation et aux informations mises en ligne sur le site Internet professionnel (www.la-reunion-tourisme-pro.com). Sont prévus, à l’avenir, un challenge du meilleur vendeur, des formations et des éductours, et des campagnes de communication privilégiant la province (les villes de Toulouse, Lyon, et Marseille).

Une manière aussi de rappeler les efforts des compagnies aériennes pour faciliter les liaisons directes depuis les grandes métropoles régionales, avec les nouveaux vols de Corsair (une rotation par semaine au départ de Lyon, Marseille et Toulouse et Nantes bientôt) et d’Air Austral (un vol hebdomadaire au départ de Marseille dans quelques jours).

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire