Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Réunion et Mayotte : contrôle renforcé des motifs impérieux

Le ministre des Outre-mer annonce ce vendredi matin qu’une procédure d’examen des justificatifs des motifs impérieux sera mise en place en amont des vols à Mayotte et à La Réunion.

Le contrôle des motifs impérieux sur les liaisons La Réunion-Mayotte et La Réunion-Hexagone va être renforcé, ont fait savoir ce vendredi matin les ministères de l’Outre-mer et de la Santé. Cette annonce s’inscrit dans le cadre d’un renforcement global des mesures de protection pour La Réunion, pour tenter d’enrayer la circulation du variant sud-africain. Ainsi, “afin de renforcer le contrôle des motifs impérieux sur les liaisons La Réunion-Mayotte et La Réunion-Hexagone, une procédure d’examen par les services de l’Etat des justificatifs des motifs impérieux sera mise en place, en amont des vols à Mayotte et à la Réunion”, détaille le communiqué. Le décret n° 2021-173 du 17 février 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 permet en effet désormais aux préfets d’établir une obligation de transmission des pièces justificatives des motifs impérieux. 

Transmission des justificatifs 6 jours avant le départ

Concrètement, “les passagers auront l’obligation de transmettre leurs justificatifs au moins 6 jours avant leur déplacement dans le cadre d’une procédure dématérialisée « Démarches simplifiées »”, explique le ministère de l’Outre-mer. “Ils recevront de la préfecture un récépissé qu’ils devront présenter à la compagnie aérienne à l’embarquement. Pour les passagers qui ne justifient valablement pas d’un motif impérieux, la préfecture leur notifiera une décision de refus, ainsi qu’à la compagnie aérienne.”

Cette procédure sera effective sur les vols entre Mayotte et La Réunion, à compter du samedi 27 février. Les passagers concernés doivent se rendre sur le site de la préfecture de Mayotte et de la préfecture de La Réunion pour accomplir cette démarche.

Outre ce renforcement des contrôles des motifs impérieux, les mesures annoncées ce vendredi comprennent l’augmentation des capacités hospitalières et renforts nationaux, l’accélération de la campagne de vaccination, et le renforcement des “mesures de freinage”. “Un couvre-feu de 22h à 5h du matin a été instauré, à compter du vendredi 12 février, sur 4 communes du département (Saint-Louis, La Possession, Le Port et Saint-Leu) où le taux d’incidence dépassait les 100 cas pour 100 000 habitants, rappelle le ministère. L’évolution de la situation épidémiologique sur le territoire a conduit le préfet à annoncer l’extension du couvre-feu à 3 communes supplémentaires – Sainte-Suzanne, Salazie et l’Etang-Salé – à compter du jeudi 18 février au soir.” « La situation épidémique est surveillée quotidiennement par l’Agence Régionale de Santé et la préfecture : en fonction la circulation du virus et de ces variants, des mesures de freinage complémentaires pourraient être à nouveau envisagées”, ajoute le ministère.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique