Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Jordanie tente de surmonter la crise de son tourisme

La France, dont le nombre de touristes visitant la Jordanie a baissé en 2002 de moitié par rapport à l’an 2000, va aider le royaume à surmonter la crise de ce secteur qui représente 11% de son PIB.

Lieu symbolique du 44e congrès du Snav, la Jordanie a vu depuis deux ans son activité touristique plonger, touchée successivement par la deuxième Intifada, le 11 septembre, les attentats de l’année 2002 et la possible guerre en Irak. De fait, Marwan Khoury, directeur général du tourisme jordanien, a annoncé que le nombre de touristes français ayant visité le royaume Hachémite était passé de 55 000 personnes en 2000 à 22 000 en 2002. Heureusement, la Jordanie peut encore compter sur les touristes des pays de la région qui ont représenté 1 million des quelque 1,5 millions de visiteurs reçus en 2002. Cela ne suffit cependant pas à remplir la cinquantaine d’hôtels de Petra (la ville proche du site archéologique en comptait deux il y a dix ans !) qui affichent un taux d’occupation de 15%.

Pour tenter de rebondir en 2003, la Jordanie a, comme l’an dernier, annoncé son intention de baisser de moitié le droit d’entrée sur les sites culturels.

 

Léon Bertrand, secrétaire d’Etat au tourisme, a également annoncé un renforcement de l’aide française pour aider la Jordanie à surmonter la crise. L’Agence française à l’ingénierie touristique (Afit) assistera ainsi le pays dans la mise en valeur et la gestion de certains sites culturels et religieux. La France participera également à la création d’un parc naturel à Debeen mais aussi d’un musée archéologique sur le site de Jérash.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique