Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La fédération nationale du tourisme institutionnel opérationnelle début 2020

La fusion des fédérations des offices du tourisme, des comités départementaux et régionaux du tourisme apportera plus de poids à cette entité afin de nouer des partenariats avec l’Etat et les acteurs privés.

Le congrès du centenaire des Offices du tourisme de France qui se déroule du 25 au 27 septembre à Reims a été l’occasion pour son président Christian Mourisard de présenter aux quelque 600 participants le projet de regroupement en cours de sa fédération. Avec à ses côtés, comme membres fondateurs, Tourisme & Territoire, l’association qui réunit les Agences de développement touristique (ADT) et des comités départementaux du tourisme, et Destinations Régions, la fédération des organismes régionaux de tourisme. D’ores et déjà, les permanents des trois fédérations, soit une quinzaine de salariés au total, sont réunis depuis une semaine sous le même toit dans des bureaux situés dans l’immeuble appartenant à l’APST, au 15 avenue Carnot à Paris. Un cabinet juridique rédige les statuts de cette future fédération qui verra le jour début 2020, avant les élections municipales, son appellation devant être dévoilée d’ici la fin d’année.

La création de cette super fédération du tourisme institutionnel a été décidée à l’été 2018 suite à un comité interministériel du tourisme où aucune de ces trois instances n’avait été conviée par le gouvernement. « Il nous est apparu nécessaire d’avoir une fédération forte car les acteurs du tourisme institutionnel n’étaient pas entendus », justifie Christian Mourisard. Et d’ajouter : « nous travaillions déjà ensemble sur de nombreux sujets comme les circuits touristiques à vélo, le tourisme et le handicap, la data tourisme… ».

Avoir plus d’efficacité dans les actions entreprises

Outre le poids du nouvel ensemble, cette fusion doit aussi apporter plus d’efficacité dans les actions et missions réalisées, tout en garantissant une même continuité des services apportés à l’ensemble des adhérents. « Cela va permettre de rendre plus lisibles nos actions et d’actionner les complémentarités », précise Stéphane Villain, président de Tourisme & Territoires. « C’est un outil de travail que nous mettons en place. Nous étions très complémentaires et nous serons encore meilleurs en additionnant nos compétences car notre territoire fait face à la forte concurrence d’autres pays. Nous possédons une vision globale qui s’étend à l’ensemble du territoire hexagonal », estime Marie-Reine Fischer, présidente de Destination Régions. L’objectif est donc de mettre en place des outils harmonisés, de disposer de données touristiques fiables et exploitables rapidement, de faire de la prospective, d’offrir des services innovants et une expertise de qualité. Et Christian Mourisard de rêver en conclusion « à l’ajout un jour de la 4ème strate institutionnelle qu’est Atout France ».

Les accords de branche dans la balance

Cette nouvelle fédération réunira ainsi les 97 ADT, 1 100 offices du tourisme et 13 CRT représentant 12 000 salariés sur le plan national. « C’est important dans les négociations sur les rapprochements de branches. Nous serons le seul syndicat représentatif de notre branche », souligne Véronique Brizon, directrice de Tourisme & Territoires. Les questions de formation seront également unifiées.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique