Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’oenotourisme a ses premiers sites labellisés

Dix sites ont reçu le label « Vignobles et Découvertes ». Aucune destination de Champagne ou du Bordelais n’a été choisie.

Le Conseil supérieur de l’oenotourisme (CSO) a décerné, la semaine dernière, les premiers labels « Vignobles et Découvertes » à dix sites français : en Bourgogne (« Colline de Corton », « Colline de Montrachet », « Dijon Côte de Nuits »), dans la Loire (« Vallée du Layon », « Chinon-Bourgueil-Azay », « Vallée du Loir »), dans le Rhône (« Beaujolais des Pierres Dorées », « Rhône Crussol », dans le Cognac (« Vignobles du Cognac ») et dans le Sud-Ouest (« Pays des bastides et vignoble du Gaillac »). Ce nouveau label, créé pour développer l’oenotourisme en France, a oublié deux régions de référence mondiale en matière vitivinicole : la Champagne et le Bordelais. « Champagne et Bordeaux jouent en première catégorie ! Notre travail c’est aussi de porter des territoires isolés », a justifié Paul Dubrule, président du CSO. « D’autres sites seront labellisés dans le futur, l’idée étant que toutes les régions vitivinicoles soient représentées », rassure le CSO. Au total, 43 dossiers avaient été présentés. Lancé en 2009, « Vignobles et Découvertes » identifie une destination d’un périmètre d’une trentaine de kilomètres pouvant proposer une offre complète d’activités pour un court séjour. Lors des 2es Rencontres nationales du tourisme (lire page 10), Hervé Novelli, le secrétaire d’État chargé du Tourisme, a rappelé l’importance de ce type de tourisme : « La fréquentation des caves touristiques françaises est estimée à 12 millions de visites, pour 7,5 millions de touristes, dont 2,5 millions d’étrangers. »