';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’IFTM Top Resa affiche complet, sans baisse des tarifs

A moins de trois semaines du coup d’envoi, le salon joue à guichets fermés, sans avoir pratiqué de baisse tarifaire. Le succès de son positionnement multi-cibles, renforcé cette année par l’ouverture au voyage d’affaires, ne se dément pas.  

L’IFTM-Top Resa réunira de nouveau cette année toute la profession pendant quatre jours (18-21 septembre) dans le pavillon 7.2 de la Porte de Versailles. Sur une surface de 27 200 m2 se côtoieront 1 200 marques qui se partageront 294 stands. "Le salon ne subit pas la crise, les professionnels continuent à avoir besoin de se parler et de se voir. Ils ont tous fait un arbitrage dans leurs dépenses mais Top Resa reste une priorité et nous n’avons pas modifié notre politique tarifaire", explique Vincent Lhoste, qui dirigera avec Thomas Desplanques cette 34ème édition avant de rejoindre le siège londonien de Reed Exhibitions.
 

Priorité au voyage d'affaires

Cinq ans après avoir quitté Deauville, le salon développe cette année encore son positionnement multi-cibles en s’attaquant au voyage d’affaires, un secteur qu’il avait jusque là peu exploité en comparaison de l’intérêt qu’il suscite (l’an dernier, il concentrait 25% des visiteurs). Tous les réseaux spécialisés ont répondu favorablement à l’invitation des organisateurs, à l’exception de Carlson Wagonlit Travel. Les neuf principales TMC (Amex, HRG, BCD Travel, Egencia, Avexia, Afat Affaires, Selectour Affaires, Manor, Frequent Flyer Travel et ATPI) seront réunies pendant toute la durée du salon sur un espace dédié. "Toutes ces marques n’ont jamais exposé à Top Resa", se réjouit Vincent Lhoste.

Côté loisirs, l’IFTM Top Resa renouvelle le village des TO, qui regroupera 26 marques sur 60 présentes sur le salon, et le village des réseaux, qui ne rassemblera plus que 3 distributeurs : AS Voyages, le Cediv et Carrefour Voyages. Nouvelles Frontières, Havas Voyages et Thomas Cook ont décliné l’invitation.
 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire