';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Europe va réétudier les droits des passagers

Aucune décision n’a été prise à l’issue du Conseil Européen des Transports organisé à Luxembourg. Plusieurs sujets devaient être abordés à cette occasion par les ministres des transports des pays de l’Union européenne. Outre l’annonce de la signature officielle des accords de ciel ouvert avec les Etats-Unis, l’industrie du transport aérien attendait avec impatience la mise en place de procédures en cas de nouvel épisode d’éruption volcanique affectant le continent. Mais Giovanni Bisignani, le directeur général de IATA, a exprimé sa «frustration » dans un communiqué. Il a appelé de ses vœux la révision par l’Union Européenne, d’une part, de ses règles de gestion espaces aériens de nuages de cendres volcaniques, et  d’autre part, des droits des passagers en cas de retard ou d’annulation des vols.  « Il est inacceptable qu’un mois après la fin de cette crise, les ministres européens des transports aient perdu toute notion d’urgence dans le règlement de ces problèmes ». De son côté, l’AEA (Association des compagnies aériennes européennes) regrette aussi l’absence de progrès dans ce dossier mais son secrétaire général, Ulrich Schulte-Strathaus, a relevé avec satisfaction la volonté du Conseil de réexaminer une partie des droits des passagers en cas d’annulation ou de retard des vols et notamment les compensations financières exigées auprès des compagnies aériennes. Une consultation publique organisée aujourd’hui par la DG Transport de la Commission Européenne et réunissant des représentants des associations de consommateurs et de l’industrie du transport aérien, doit permettre de dégager un consensus sur ce sujet.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire