Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

KLM en zone de turbulences

La compagnie a annoncé le 8 mai une perte nette record de 416 millions d’euros
(477 millions de dollars) pour son exercice 2002/03, soit presque le triple
des pertes enregistrées l’année dernière.
La direction a imputé la dégringolade à la crise sans précédent qui
affecte l’industrie du transport, où l’offre dépasse sensiblement la demande
et où le prix des billets des compagnies à coûts réduits exerce une pression
continuelle à la baisse. La chute des passagers depuis l’attaque terroriste du 11
septembre 2001 aux Etats-Unis et l’effet dévastateur de l’épidémie de
pneumonie atypique n’arrangent rien à l’affaire. 
Le PDG de KLM Leo van Wijk a souligné que le plan de restructuration
annoncé en avril par la compagnie devait entraîner une diminution des coûts
de 650 millions d’euros dans les deux prochaines années.
 Une grande partie des réductions de coûts est attendue de la suppression de
3.000 postes, soit presque 10% de l’effectif total de KLM. La compagnie, qui a déjà adapté sa structure de prix pour faire face à la concurrence, prévoit d’autre part d’introduire des nouveaux billets à bas prix pour les passagers qui réservent leur place suffisamment à l’avance. La collation,
dans l’avion, sera en conséquence: une tasse de café ou de thé en tout et
pour tout.
 KLM envisage par ailleurs depuis plusieurs mois de mettre en place une
alliance destinée à faire des économies d’échelle et à réduire les coûts. La
compagnie néerlandaise est en discussion avec Air France et British Airways.
Leo van Wijk a indiqué, sur la chaîne de télévision publique NOS, qu’il lui
faudra décider dans les mois à venir soit de rejoindre SkyTeam, alliance
entre Air France et Delta, soit Oneworld, alliance entre British Airways et
American Airlines.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire