Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Julien Buot : le nouveau Guide méthodologique de l’ATES est un outil de progrès !

 » L’Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire (ATES) vient de sortir un guide méthodologique pour l’évaluation des projets de tourisme solidaire, fruit d’un travail de plusieurs années. Un outil qui sera mis à disposition de tous les professionnels qui souhaitent mieux évaluer leurs démarches et conna&icir

Julien Buot, coordinateur de l'ATES, a répondu aux questions de notre partenaire, Acteurs du Tourisme Durable.

Journal du Tourisme Durable : L'ATES vient récemment de publier le “Guide méthodologique des évaluations internes croisées 2012-2013”, de quoi s'agit-il au juste ?

Julien Buot : Il s'agit de la poursuite de notre travail d'évaluation au sein de l'ATES pour vérifier que les engagements du tourisme équitable et solidaire sont bien respectés. C'est un projet qui est né dans le cadre d'une “recherche-action” écrite par Bernard Schéou qui est membre de notre conseil d'administration. En 2008 il nous a proposé de solliciter la région Ile-de-France pour financer cette mission. L'objectif étant de recruter une personne dédiée, au sein de l'ATES, pour perfectionner notre système d'évaluation.

Dès 2008 nous avons tissé un partenariat avec l'Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines (78), un comité de pilotage composé de chercheurs, d'opérateurs et de représentants du collectif ATES a été constitué. Très rapidement, nous avons procédé au recrutement d'une personne dédiée à l'animation et au développement du projet qui avait une double vocation: perfectionner notre outil et commencer à travailler sur une thèse portant sur la même thématique. Et nous avons trouvé un slogan: "Rendre équitable l'évaluation du tourisme équitable et solidaire".

Journal du Tourisme Durable : Concrètement comment se déroule cette évaluation ?

Julien Buot : Eh bien, en s'appuyant sur des missions de terrain ! En 2008 nous avions rédigé une Charte du Tourisme Equitable et Solidaire. A l'époqe une première phase d'évaluation interne croisée avait été mise en place. Autrement dit, une fois que nos membres ont signé cette Charte, on leur explique qu'ils doivent dès lors se l'approprier et la respecter. Et comme nous n'avions pas les moyens suffisants pour avoir recours à un organisme habilité à vérifier et reconnaitre notre référentiel, nous avons mis en place des groupes d'évaluateurs composés à chaque fois de trois membres de l'ATES. Système D…

Dans un premier temps, ils devaient démontrer qu'ils respectaient chacun des critères (avec 29 indicateurs). Dans un deuxième temps, ils devaient aller éplucher les dossiers constitués par d'autres membres. Résultat ? Un premier bilan, réalisé un an aprè, nous a permis de constater que la principale vertu de ce type d'évaluation croisée c'était la découverte et l'échange de bonnes pratiques ! En évaluant leurs pairs, trois par trois, ils se sont rendu compte qu'il était intéressant de mutualiser et de partager certaines pratiques. Et de fils en aiguilles, cela nous a amené à évaluer des cas problématiques et à exclure un membre par exemple.

Lire la suite de l'article sur le site d'ATD

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique