Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

En difficulté, Jet Airways accélère sa stratégie de redressement

Alors que sa dette s’élevait à 862 millions d’euros le 30 juin dernier, selon le Time of India, Jet Airways serait dans une position compliquée. La compagnie compte sur l’aide des banques et sur une stratégie de redressement drastique pour sauver son activité sur un marché mondial qui a vu de nombreuses compagnies jeter l’éponge ces derniers jours.

Jet Airways India est dans la tourmente. Selon Bloomberg, elle a demandé aux banques de nouveaux fonds pour alléger ses difficultés financières. La compagnie aérienne a déjà immobilisé environ une douzaine d’appareils dans le cadre de son plan visant à réduire les liaisons intérieures non rentables. Le transporteur basé à Mumbai étudie également la possibilité de licencier davantage d’employés, dans des secteurs non essentiels.

Non rentable durant neuf des onze dernières années, Jet Airways lutte dans un marché où toutes les compagnies peinent à dégager du profit, notamment à cause du coût du pétrole, comme nous l’écrivions récemment. Pour preuve encore, un rapport du Economic Times du 6 septembre dernier, qui expliquait que Qatar Airways avait manifesté un intérêt pour racheter Air India, en très grosse difficulté, elle aussi. De quoi faire des envieux quand on sait que, selon IATA, l’Inde dépassera le Royaume-Uni en tant que troisième plus grand marché aérien dans le monde d’ici 2025. En 2026, le pays comptera un total de 478 millions de voyageurs aériens.

Optimisation de la masse salariale

De son côté Jet Airways, précise qu’elle « n’a pas demandé de moratoire sur les prêts ou la réduction des taux d’intérêt de ses prêteurs, contrairement aux informations publiées par certains médias. La stratégie de redressement approuvée par le Conseil d’Administration est en cours de mise en œuvre.

Cette stratégie englobe diverses initiatives de réduction des coûts et d’amélioration des revenus, notamment la restructuration de notre bilan par la réduction de la dette, la rationalisation des flux de trésorerie, l’optimisation de la masse salariale, l’exploration d’options de financement telles que l’injection de capital, la monétisation de la participation de la compagnie dans son programme de fidélisation, et plusieurs autres mesures visant à accroître la productivité et l’efficacité opérationnelle. La compagnie fera les annonces nécessaires concernant des mesures spécifiques une fois finalisées. La compagnie évalue en permanence la viabilité commerciale de son réseau. »

Pour l’instant, Jet Airways indique qu’elle « continue ses activités régulières depuis / vers la France ». Rappelons que, le 29 novembre 2017, Air France-KLM et Jet Airways ont signé un important accord de coopération étendu sur le développement conjoint de leurs activités entre l’Europe et l’Inde.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique