Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Grève : la galère des touristes étrangers à Paris

Transports paralysés, informations limitées, tarifs des VTC exorbitants… La grève impacte le séjour parisien des visiteurs internationaux, au risque de ternir l’image de la capitale.

Près de l’Opéra Garnier, en plein centre de Paris, une quinzaine de touristes attend les navettes pour l’aéroport Charles-de-Gaulle. Certains s’impatientent, comme cette espagnole qui hésite à se créer un compte Uber, jusqu’à ce qu’un passant leur montre une affichette de la RATP indiquant la ligne hors-service… en français seulement.

Très vite, les touristes s’organisent. « La navette ne viendra pas, prenons un taxi ensemble », propose une touriste espagnole à sa voisine polonaise qui invite elle-même un Anglais, puis un Indien, à les rejoindre. Dans les couloirs du métro, ce n’est pas forcément plus simple : sur la ligne 1, des touristes ont commencé à s’affoler en voyant que leur rame ne marquait pas les arrêts Concorde et Champs-Elysées lundi après-midi, en raison de la manifestation contre la réforme des retraites. Des passagers ont dû leur traduire l’annonce… encore une fois faite en français seulement.

Pas (encore) de baisse des réservations

Et pour les touristes voyageant en groupe et disposant d’un mode de transport privé, ce sont les embouteillages qui posent problème. « C’est très dur de se déplacer dans Paris avec nos minibus ou nos cars et il commence à y avoir beaucoup d’échos négatifs sur les réseaux sociaux », résume Jean-François Zhou, directeur de l’agence Ansel Travel, chargée de l’accueil de touristes chinois en France. Il estime que les transports arrêtés, les usagers bloqués mais aussi les manifestations qui dégénèrent « ternissent l’image de la France, peuvent faire peur aux touristes » et conseille à « ceux qui veulent venir en France mais qui n’ont pas encore réservé leur voyage […] d’attendre un peu pour voir comment ça va se passer ».

« On conseille aux voyageurs de calculer très large »

Pour autant, « il n’y a pas encore de baisse des réservations pour les trois semaines à venir et notamment Noël et le Jour de l’An », indique l’Office de tourisme de Paris, sans évoquer d’éventuelles annulations. « Actuellement, le vrai sujet c’est le retour des touristes vers les aéroports », résume Corinne Menegaux, directrice générale de l’office. Outre le faible nombre de rames de RER circulant en direction d’Orly ou de Roissy, « il y a aussi un problème de disponibilités des taxis et de tarifs des VTC » qui explosent. On conseille donc aux voyageurs de calculer très large », souligne-t-elle.

Pour le secteur du tourisme, déjà sous tension, c’est un nouveau coup dur. Effet « gilets jaunes » qui perdure, contexte lié au Brexit qui a fait perdre du pouvoir d’achat aux voyageurs britanniques… : entre juillet et septembre, sur un an, les nuitées des touristes étrangers ont ainsi chuté de 4,7% dans les hôtels d’Ile-de-France, selon l’Insee.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique