Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Google Flights recourt au machine learning pour prédire les retards d’avion

Les algorithmes d’apprentissage automatique de Google permettent de prédire des perturbations aériennes, explique un post du 31 janvier.

Le géant de Mountain View améliore son outil dédié aux vols secs, dans l’espoir de devenir un compagnon de voyage incontournable avant comme après la réservation. Les nouveaux tarifs « Basic Economy » sont intéressants pour les personnes qui recherchent une véritable aubaine, souligne en préambule Google, dans un récent post. Mais il peut être compliqué d’identifier les options incluses dans ce tarif, incluant l’espace disponible dans son siège d’avion, la possibilité de choisir son siège et les frais de bagages. Désormais, Google Flights partage ce type de renseignements sur les compagnies American, Delta et United.

Le géant de la recherche, qui développe un nombre croissant de fonctionnalités pour les voyageurs, promet aussi et surtout d’identifier les vols subissant des perturbations. En se basant sur des données historiques et sur le statut du vol, ses algorithmes de machine learning permettent de prédire certains retards… avant même que l’information ne soit disponible auprès des compagnies, promet Google. Les retards sont mentionnés quand la probabilité atteint 80% au minimum. Nous avons fait le test sur quelques vols d’American Airlines, qui affichent selon les cas « Atterri » ou « A l’heure », en français dans le texte.