Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Géovisions (Selectour) tisse sa toile dans le quart Nord-Est de la France

L’enseigne consolide son maillage en multipliant les ouvertures et reprises d’agences en Normandie, Picardie et Champagne. Objectif : assurer le bon remplissage de ses vols positionnés au départ des aéroport d’Albert-Picardie et Paris-Vatry.

La crise née de la pandémie n’empêche pas certaines entreprises touristiques de se développer. Bien au contraire. Ainsi, Géovisions dont le dirigeant Nicolas d’Hyèvres se renforce dans le quart Nord-Est de la France. Ce président des Entreprises du Voyage Hauts de France-Normandie a ainsi repris l’ex-agence Thomas Cook de Troyes en décembre 2019 puis l’agence Selectour Traveligne de Rouen à l’automne 2020 avant d’inaugurer une boutique Havas Voyages à Châlons-en-Champagne en septembre 2021. Une agence Selectour Géovisions ouvrira à Epernay en janvier prochain.

« L’ouverture suivante est d’ores et déjà prévue en Champagne-Ardenne, et d’autres projets d’acquisition sont à l’étude pour 2022. Il faut préparer la relance d’autant qu’il y a beaucoup d’opportunités », justifie Nicolas d’Hyèvres, dont le réseau compte désormais huit points de vente avec ses bureaux de Montreuil (siège de son groupiste Evasion et Découverte) et ses trois agences Selectour Géovisions situées à Amiens, Albert et Saint-Quentin.

Les premiers vols affrétés en 2019

Ce maillage en cours en Normandie, Picardie et Champagne (où le réseau Selectour était jusqu’ici moins implanté) vise à remplir les vols que Géovisions positionne au départ des aéroports d’Albert-Picardie, près d’Amiens, et de Paris-Vatry, près de Châlons-en-Champagne. « L’ambition est de répondre à la demande de clients qui ne souhaitent pas s’envoler de Paris », explique-t-il. Initié avec succès à l’été 2019 avec 3 vols opérés vers la Sardaigne depuis la Somme, le projet a toutefois vu ses ailes coupées par la pandémie en 2020 avec une seule rotation réalisée sur les 6 prévues. Avant de connaître une renaissance en septembre 2021 avec 3 vols pour la Sicile et 2 pour le Monténégro. Une période où tous les indicateurs étaient au vert, la page du Covid semblant enfin pourvoir être tournée.

Un programme de vols 2022 en croissance

Tel n’est plus le cas aujourd’hui en pleine 5ème vague et alors que la suivante s’ourle déjà sous l’avancée du variant Omicron. Pour autant, le programme charter 2022 est plus que jamais maintenu par Géovisions. Avec pour ses clients en circuit ou séjour au départ d’Albert-Picardie 6 vols à destination d’Ajaccio en mai et juin prochains, ainsi qu’un vol en octobre pour le Monténégro et l’Algarve. Paris-Vatry affiche pour sa part 2 vols vers la Laponie (les 29 janvier et 5 février), un vers la Corse en mai et une liaison pour le Monténégro à l’occasion des vacances de la Toussaint. « Ces vols permettent de s’ancrer dans le tissu local. Nous avons observé une vraie dynamique à Châlons-en-Champagne autour de l’ouverture de l’agence et de nos vols de Vatry », se félicite Nicolas d’Hyèvres. D’autres destinations pourraient ainsi être programmées de cet aéroport pour la saison estivale 2022. Mais aussi depuis celui de Deauville-Normandie afin de satisfaire la clientèle de l’agence rouennaise.

« La solution pour attirer une nouvelle clientèle dans nos agences et remplir nos vols consiste à commercialiser des produits exclusifs à destination », ajoute l’entrepreneur. Tel ce yacht de luxe de 19 cabines qui voguera entre les îles croates depuis Split du 1er mai au 19 octobre. Vendue par les agences Géovisions (et son site web), le réseau Selectour et d’autres distributeurs, cette croisière 5* affiche déjà un taux de remplissage de 80% pour ses 20 départs. Ils seront alimentés via les allotements sur vols réguliers et low cost pris par Géovisions au départ des principaux aéroports hexagonaux.

2022 restera encore en retrait comparé à 2019

De quoi espérer une vraie reprise en 2022 et retrouver près de 70% de l’activité de 2019, année de référence avec près de 12 500 clients pour un chiffre d’affaires de 23M€, contre 2,7M€ en 2020 et 5M€ attendu en 2021. « Il est essentiel d’avoir de nouvelles idées et de créer des offres pour susciter un besoin d’autant que les clients sont perdus dans la période actuelle, ne sachant plus où acheter un voyage », considère Nicolas d’Hyèvres. « Nos clients ont pourtant toujours envie de voyager et si possible au départ de leur région ». La preuve, les ventes des vols pour la Laponie ont déjà démarré sur les chapeaux de roues pour… 2023 !

A lire aussiNicolas d’Hyèvres (Selectour Géovisions) : « Cultivons l’optimisme et la méthode Coué »

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique