Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

FTI multiplie les aéroports de départ

Le TO allemand, qui s’est renforcé sur le marché français en assurant les achats aériens et terrestres pour son concurrent alsacien Starter, ne se contente plus de Bâle-Mulhouse.

 

« Nous avons réalisé 20% de croissance cet hiver au départ de Bâle-Mulhouse, et visons cet été une progression similaire en combinant nos destinations méditerranéennes avec nos séjours à la carte aux Etats-Unis  », annonce David von Banck, directeur commercial de FTI, en poste à l’Euroairport.  Mais, depuis le 21 juin, le TO propose  aussi des sièges vers la Turquie au départ de Lyon. « La région d’Antalya est notre point fort avec 200 hôtels en brochure et sur le site pro ». Pour la clientèle française, travaillée dans un réseau de 500 agences, les vols charters ne seront plus concentrés sur un seul aéroport, mais répartis entre 9 villes de départ, en Allemagne et en Suisse, formant un arc de cercle autour de la Lorraine, de l’Alsace, de la Franche-Comté et de la Savoie.

Les équipes en poste à l’Euroairport (25 personnes) ont assuré 50 000 départs en 2008-2009, pour un chiffre d’affaires de 60 millions de francs suisses (42,5 M€). Les longs courriers au départ de l’Euroairport représentaient jusqu’à 820 sièges hebdomadaires, il y a dix ans. Mais une telle concentration n’est plus d’actualité. David von Banck promet « une forte évolution de l’offre et de la compétitivité » pour l’été 2011.