Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fréquentation touristique : la France voit le bout du tunnel

Après des mois de morosité du marché, conséquence notamment des attentats de 2015, l’Hexagone connaît un fort rebond de sa fréquentation touristique. Une bonne nouvelle, même si la prudence reste de mise.

Les professionnels du tourisme le percevaient depuis plusieurs semaines, les chiffres viennent de le confirmer : la fréquentation touristique de l’Hexagone a connu un fort rebond fin 2016. En témoigne le dernier bilan livré par l’Insee, qui souligne un retour des visiteurs, français comme étrangers, après des mois de morosité du marché.

Avec un total de 56,3 millions de nuitées (tous hébergements confondus) au dernier trimestre 2016, l’Hexagone a finalement fait "plus que compenser le net repli enregistré un an plus tôt (-1,8%) lié à l’impact des attentats de 2015", analyse ainsi l’Insee, notant également que la destination a même fait mieux que le quatrième trimestre de 2014, qui avait alors comptabilisé 55 millions de nuitées.

Un rebond particulièrement net pour la clientèle française (+4,3%) mais aussi pour la clientèle étrangère (+2,9%), a détaillé l’Insee.

Un optimisme mesuré

"Je ne suis pas surpris par ces chiffres, a commenté Jean-Pierre Mas, le président des Entreprises du Voyage. C'est une bonne nouvelle, mais il faut rester prudents car c'est très fragile, et on ne sait pas ce qui peut se produire."

Même son de cloche du côté de l’Umih. "Sur la fin d'année 2016 et le début 2017, c'est le tourisme d'affaires qui tire le tourisme, mais n'oublions pas qu'il manque toujours à l'appel le tourisme loisirs de groupe, notamment à Paris", déplore ainsi Roland Héguy, le président de l’Umih.

De fait, les performances restent encore inégales sur l’ensemble de la destination. Si la province tire son épingle du jeu et bénéficie du retour des touristes (+6,9%), Paris et la région Ile-de-France souffrent encore.

Même en hausse de 4,5%, la fréquentation touristique n’y retrouve pas encore les niveaux de la fin 2014. Les signaux sont toutefois positifs pour Paris et l’Ile-de-France sur le mois de janvier, avec un RevPar en hausse de 17,4% des hôtels de Paris Intra-muros.

100 millions de touristes étrangers d’ici à 2020 ?

Les inégalités demeurent également en terme de clientèle : dans les hôtels uniquement, la fréquentation progresse de 4,9% au quatrième trimestre et se révèle plus forte du côté des visiteurs français (+5,7%) qu'étrangers (+3%).

Tous les segments de marché ne connaissent enfin pas la même fortune : le haut de gamme profite tout particulièrement de ce retournement de situation, grimpant de +9,9%, tiré essentiellement par la clientèle française.

Il faudra attendre le mois de mars pour que le gouvernement publie les chiffres définitifs de la fréquentation touristique pour l’ensemble de l’année 2016. Un point d’étape crucial pour garder la très disputée et controversée place de première destination mondiale.

L’objectif pour la France reste d’attirer 100 millions de visiteurs étrangers d’ici à 2020. Ils étaient 85 millions à avoir fait le voyage en 2015, année record.