Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Free Time Ticket invente le compte épargne voyages

La société créée par Philippe Cobessi veut aider les TO à mieux gérer leurs ventes de dernière minute.

Philippe Cobessi (ex directeur général de Vacances Carrefour) fait un retour remarqué dans le monde du tourisme. Il vient de créer la société Free Time Ticket (avec plusieurs professionnels). A la clé un concept inédit: celui du compte épargne voyages.

Dès le 10 décembre, le client pourra pré-acheter sur www.freetimevoyages.fr un « ticket voyages », à savoir un produit clairement identifié mais proposé entre 20 et 50% moins cher qu’en brochure, à consommer pendant une durée limitée (généralement une saison). En fonction de ses disponibilités, le TO fera ensuite au client (via internet) des propositions de départs pour le produit acheté, à J-21 ou J-7. Libre à ce dernier d’accepter ou non de partir à la date proposée. Si le voyage n’est pas consommé en fin saison, Free Time Ticket remboursera intégralement le client (sauf 20 € de frais de dossiers). «Les consommateurs achètent des produits sur internet très souvent sans connaître le nom du TO, et avec des doutes quant à la qualité. Avec ce système, il choisit son produit, avec un voyagiste reconnu, sans aucun risque» explique Philippe Cobessi. Pour éviter tout dérapage de trésorerie, Free Time précise que les sommes versées par le client sont bloquées sur un compte séquestre, une sécurité qui a permis à la société d’obtenir la garantie de l’APS.

Les TO devraient également s’y retrouver, avec un portefeuille de clients identifiés dès le début de la saison et une meilleure gestion de leurs ventes de dernière minute. Quatre fournisseurs sont déjà de l’aventure: Etapes Nouvelles, Odalys, Marsans et MSC. Philippe Cobessi entend aussi proposer les tickets voyages aux agences traditionnelles ou aux sites internet de voyages (en marque blanche), moyennant un abonnement mensuel. Il espère vendre 25 000 tickets dès la première année, pour un chiffre d’affaires de 6 M€.            

 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire