Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

France : les stations thermales vont investir 825 millions d’ici 2021

Alors que se tiennent actuellement les Thermalies au Carrousel du Louvre, le Conseil national des établissements thermaux a fait le point sur le poids de la filière, qui engendre des retombées économiques et touristiques importantes pour la destination France.

Les projets de rénovation et d’ouvertures d’établissements thermaux se multiplient en France. A l’horizon 2020, l’agglomération de Nancy inaugurera, au cœur de la ville, les anciens thermes fermés depuis un siècle, qui deviendront le Grand Nancy Thermal. Un projet se positionnant comme le seul établissement français implanté au cœur d’une grande agglomération qui permettra à la ville de se positionner comme destination bien-être. Selon les estimations de la ville, le Grand Nancy Thermal devrait générer une hausse de 5% des nuitées, et un chiffre d’affaires supplémentaire de 2,6 millions pour les hôtels de la ville. Des installations hôtelières haut de gamme viendront d’ailleurs compléter les infrastructures thermales. France Thermes lance également un chantier de 32 millions d’euros à Châtel-Guyon pour créer un complexe thermal, accompagné par la Caisse des dépôts. Le groupe L’Oréal a de son côté acquis les Thermes Saint-Gervais-les-Bains et démarre un programme de rénovation de 4 millions d’euros… Et la liste n’est pas exhaustive.

 

Une fréquentation qui a bondi de 20% en dix ans

Au total, ce sont 825 millions d’euros qui vont être investis entre 2016 et 2021, rapporte le Conseil national des établissements thermaux (CNETh) dans un communiqué publié à l’occasion des Thermalies. D’après ce dernier, les cures thermales, qui ont dépassé en 2017 la barre des 600 000 curistes, ne cessent de se développer depuis dix ans. Leur fréquentation aurait ainsi augmenté de 20% depuis 2008. Avec des retombées conséquentes en termes d’emplois : 100 000 emplois directs, indirects ou induits dépendent du thermalisme, rapporte le CNETh, qui ajoute que la filière thermale génère chaque année 1,1 milliard d’euros de volume d’activité. Une manne précieuse pour les communes où sont installés les établissements thermaux : 71% d’entre elles comptent moins de 5000 habitants. Souvent, l’activité thermale représente l’essentiel de leurs ressources, rappelle le CNETh. Un enjeu aussi pour la destination France, qui veut se positionner comme destination bien-être. Atout France a ainsi dédié un cluster à cette thématique, qui développer ses principales actions sur deux marchés prioritaires : la Belgique/Luxembourg, et la Suisse.