Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fram vacille avec la baisse du dollar

Le groupe a perdu 14 ME en 2003. Il entend à l’avenir développer la vente directe, via ses agences comme Internet.

Fram n’est pas touché ni coulé a prévenu Georges Colson, PDG du groupe toulousain, en annonçant en début de semaine une perte de 14 ME pour l’exercice 2003, une première dans son histoire ! Elle serait due pour l’essentiel à une mauvaise politique de couverture en dollars.

De bonnes capacités de résistance, quand même

Dans un contexte difficile en 2003, Fram a néanmoins montré de bonnes capacités de résistance, avec un chiffre d’affaires de 530,5 ME (dont 415 ME pour le tour-operating), en progression de 2,7 %, pour 550 000 clients (dont 162 000 dans les Framissima), en hausse de 1,5 %. Le résultat d’exploitation est positif, à 7,6 ME en 2003 contre 9 ME un an plus tôt. Ces pertes ne sont donc qu’accidentelles et aucun plan social n’est prévu, martèle Georges Colson, qui rappelle la solidité financière de sa société dont les capitaux propres atteignent 141 ME. Fram peut rester un groupe libre et indépendant.

L’année en cours s’annonce néanmoins encore difficile. Après un hiver 2003-2004 correct (+3 % en nombre de clients à fin mars), la reprise semble marquer le pas sur nombre de destinations phares du TO, comme l’Espagne, l’Italie, la Grèce… Le passage à l’euro aurait eu un impact négatif sur ces pays autrefois compétitifs. Heureusement, le Maroc, l’Egypte (40 000 clients prévus en 2004), la République dominicaine et le retour de la Tunisie devraient contrebalancer ces résultats. Au final, la hausse globale de l’activité pour 2004, budgétée à 8 %, a toutefois été revue à la baisse.

100 agences Fram en 2005

Pour conforter sa production et surmonter ces années de crise, l’entreprise entend dans le futur développer la vente directe. Le réseau de distribution en propre (75 Fram Agences) est appelé à devenir la force réelle du groupe. Fram Agences est ainsi devenu l’an passé le premier distributeur de Fram (28 % des ventes globales avec les Ambassade, et 35 % à terme), devant Thomas Cook (12 %). L’objectif demeure 100 agences en 2005, avec des rachats mais surtout des créations dans la zone d’attraction de Roissy, dans l’Est, en Rhône-Alpes et en Midi-Pyrénées.

Le réseau Fram Agences suit par ailleurs de très près le projet de regroupement du G4 (Thomas Cook, HVAE, Afat Voyages, Manor) qu’il pourrait intégrer. Enfin, après le succès du site Internet professionnel lancé il y a quelques semaines (10 % des ventes transitent déjà par ce biais), Fram prépare un site de réservation grand public. On ne peut plus ignorer ce canal de distribution, conclut Georges Colson.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique