Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fleuve Sénégal Un Bou de paradis

« Le légendaire « Bou el Mogdad » est de retour au pays de la Teranga. Tout au nord, entre Mauritanie et Sénégal, il sillonne le fleuve jusqu’à Saint-Louis. Une croisière unique, dans une région magnifique. »

Tout d’abord, il y a le fleuve Sénégal, qui longe la Mauritanie et descend jusqu’à Saint-Louis. Un paysage mutant, désertique ou verdoyant. Des villages wolofs et toucouleurs et d’anciens comptoirs coloniaux, qui s’égrènent le long des rives. Puis le parc national du Djoudj et l’île Saint-Louis, classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Enfin il y a l’accueil, unique dans le Nord Sénégal.

Pour déguster pleinement la région du fleuve, il fallait un bateau. C’est chose faite, depuis la mi-octobre. Le Bou el Mogdad est de retour au pays, qu’il avait quitté il y a plus de vingt ans. Entièrement rénové et plein de charme, il navigue chaque semaine de Podor à Saint-Louis (et inversement), offrant à ses 54 passagers les plaisirs de la découverte et de la navigation.

Une dizaine de TO français l’ont déjà inclus dans leurs brochures. Ceux-là même qui voient dans le Sénégal autre chose que les hôtels-clubs de Saly et la Petite Côte. Pour la plupart spécialistes, ils jouent à fond les cartes nature, culture et originalité. Le Bou offre une réelle valeur ajoutée, explique Jean Brajon, DG adjoint de Royal Tours, qui a fait voyager une vingtaine de clients sur le bateau. Quant à Saint-Louis, elle vaut bien plus qu’une étape de circuit. Depuis le vol hebdomadaire direct de Paris [lancé fin 2004 par Air Sénégal International], nous avons étoffé l’offre dans la région et les ventes ont augmenté de 30 %, se réjouit Agathe Roussey, responsable Afrique chez STI.

Sur place, la restauration du fort de Podor s’achève, celle de Saint-Louis se poursuit. L’ex-capitale du Sénégal vient par ailleurs d’inaugurer un musée de l’Aéropostale, et plusieurs hôtels de charme. Autant de nouveautés qui devraient dynamiser cette magnifique région et le Sénégal, en perte de vitesse depuis trois ans.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique