Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Feuille de route

NULL

La page électorale tournée – tout au moins celle qui intéresse le plus les Français, à savoir la présidentielle – tout le monde retourne à sa feuille de route. Celle du nouveau gouvernement pour qui, après les discours, l’heure est au passage à l’acte ; celle des organisations syndicales pour qui il s’agit de répondre à l’exigence du dialogue social ; enfin celle des chefs d’entreprise sur qui repose, en partie, la lourde tâche de pérenniser leur activité et de renouer avec la croissance. Il va s’agir pour tous de prendre son bâton de pèlerin pour prôner ce changement, voulu ou contraint, et opérer une longue marche vers le redressement. Dans ce contexte, il n’y aura que peu de place aux états d’âme, hélas. À lire les propos de Pascal de Izaguirre dans nos colonnes (voir notre Événement page 8), l’on sent l’homme déterminé à accomplir la mission dictée par l’actionnaire mais aussi à assurer la survie de la marque TUI en France. Lorsque le PDG d’Air France-KLM, Alexandre de Juniac, parle de sureffectif, les compteurs des probables licenciements s’affolent. On sait pourtant les difficultés de la compagnie aérienne, et de bien d’autres, à refondre son modèle économique pour faire face à la concurrence. Alors, oui, les plans sociaux cachés sous le tapis pour cause d’élections vont refaire très rapidement surface. Des rémunérations hors-normes et des « golden parachutes » déguisés aussi. Si le changement est maintenant, à tous de montrer l’exemple. Et lorsque les actionnaires des sociétés cotées commencent à donner de la voix pour voter contre la hausse des rémunérations des dirigeants, en France comme aux États-Unis, on peut se dire qui la fameuse feuille de route pourrait peut-être un jour devenir moins difficile à supporter.

Si le changement est maintenant, à tous de montrer l’exemple.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique