Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Faisons un rêve

NULL

Puisqu’il est désormais coutume de penser à Noël au lendemain du 1er novembre, de communiquer sur la Saint-Valentin un mois plus tard, je pourrais vous souhaiter de joyeuses Pâques dès maintenant mais, très honnêtement, je préfère savourer l’instant présent. D’ailleurs, compte tenu de ce qui nous attend dans les prochaines semaines, je vous inciterais à faire de même car, entre l’épée de Damoclès du triple A et les élections présidentielles qui s’annoncent à couteaux tirés, profitons de la trêve des confiseurs et de la dinde aux marrons ! Nous avons encore la chance d’avoir une assurance maladie qui épongera nos éventuelles indigestions et des congés pour nous permettre de faire bombance en famille ou entre amis. Alors, repus d’avance de nos agapes de fin d’année, rêvons tout éveillés à un monde apaisé où l’humain serait replacé au centre d’un nouvel ordre économique et social. Imaginons un scénario où, conscients de la nécessaire évolution des valeurs, nos représentants politiques comprendraient enfin que nous sommes fatigués de leurs éternelles piques assassines qui n’enrichissent en rien les débats, où la crise de confiance morale ne serait pas entretenue par les déviances financières ou d’un ordre encore moins avouable des gens dits de pouvoir, où l’entreprise placerait la production de valeurs au-dessus de la production de bénéfices. Peut-être que dans ce monde nouveau, l’on verrait s’embrasser Georges et René-Marc ou Jean-Pierre et Richard s’enlacer sur des 4×3, à la manière des pubs Benetton et on ne tirerait plus à boulets rouges sur de soi-disant fossoyeurs du secteur du tourisme (Internet, Google, les low cost, Thomas Cook, etc.). Oui, peut-être… ou pas… En attendant que le virtuel devienne réalité, j’aimerais terminer par une question, empruntée à Marc Halévy lors du récent congrès d’AS voyages : « Ca vaut combien une idée ou l’émerveillement en euros ? ». Je n’ai pas la réponse et tant mieux, car pour reprendre sa conclusion, tout est à réinventer. C’est MAGNIFIQUE !

Excellentes fêtes de fin d’année et rendez-vous en janvier 2012.

« Ça vaut combien une idée ou l’émerveillement en euros ? »

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique