Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

… et revendique 180 M€ en France

Cette année, lastminute.com France table sur 270 millions d’euros. Et prévoit la disparition de la marque Dégriftour.

Le groupe revendique un volume d’affaires de 180 millions d’euros à l’issue de l’exercice annuel clos le 30 septembre 2002, selon son directeur général Denis Philipon. C’est donc le deuxième joueur dans l’arène du e-tourisme, derrière Voyages-sncf.com (272 M€ en 2002). Avec un positionnement particulier, celui de distributeur de produits à la dernière minute. Au niveau des ventes, les forfaits se taillent la part du lion (60%), loin devant les vols secs (25%). Au chapitre des voyages à l’étranger, la Tunisie a maintenu l’an passé la première place du podium, avec une progression de 29%.

Malgré les incertitudes géopolitiques qui pèsent sur l’industrie, Denis Philipon continue à parier sur une croissance soutenu. Le groupe qui coiffe en France les marques lastminute, degriftour et Travelprice table sur une croissance d’activité supérieure à 45% cette année. «Notre objectif est d’atteindre 270 millions d’euros en 2002/03». Lastminute France a un autre défi à relever, faire le ménage dans ses enseignes. En tant que marque, Travelprice sera maintenu. Degriftour va en revanche disparaître: cette marque, née sur le minitel en 1991, va sortir du logo d’ici la fin de l’année, pour devenir un label du voyage dégriffé. Linda Lainé

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique