Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Disneyland : des comptes dans le rouge malgré une fréquentation record

Le bilan annuel de Disneyland Paris est mitigé : le parc enregistre un record de fréquentation avec 16 millions de visiteurs, mais subit un alourdissement des pertes annuelles de 30 millions d'euros.

A l’heure des résultats de son année fiscale 2012, Euro Disney annonce une bonne et une mauvaise nouvelle. Avec 16 millions de visiteurs, Disneyland Paris a atteint un record de fréquentation cette année, marquant la réussite du 20ème anniversaire du parc. Mais le numéro un des parcs de loisirs en Europe creuse sa dette, à 85,6 millions d’euros.

Philippe Gas, le président d'Euro Disney, se montre rassurant : "Ces pertes sont liées au refinancement de notre dette et à des dépenses d'investissement en hausse, en aucune façon à un désamour du parc, assure-t-il. Pour preuve, nous n'avons jamais accueilli autant de visiteurs." Au seul quatrième trimestre (juillet à septembre), 5 millions de visiteurs sont venus. Le chiffre d’affaires a progressé de 2% en 2012 à 1,3 milliard d’euros.

Un taux d'occupation de 84%

Malgré la crise économique qui impacte particulièrement les deux des principaux marchés du parc, l’Italie et l’Espagne, Euro Disney a aussi réussi à augmenter la dépense moyenne de ses visiteurs :  46,4 euros de dépense moyenne dans le parc, soit une hausse de 1 %.

Dans les hôtels exploités par Mickey, la dépense moyenne par chambre a grimpé de 6 %, pour atteindre 231,30 euros, un record là aussi. Mais le taux d'occupation des hôtels a baissé de 3,1 points et n'atteint plus que 84%.

Après avoir investi 152 millions d'euros sur son dernier exercice, principalement dans la rénovation de ses hôtels, Euro Disney compte en dépenser à peu près autant cette année. L'ouverture d'une nouvelle attraction phare est ainsi annoncée pour mi-2014 sur le thème du dessin animé Ratatouille, selon le Figaro.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique