Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Côte d’Azur : record de nuitées, mais des retombées contrastées en 2019

Pour la première fois depuis 2002, la Côte d’Azur a franchi la barre des dix millions de nuitées en 2019. Mais les touristes ont été moins dépensiers.

En engrangeant 100 000 séjours hôteliers supplémentaires par rapport à l’année précédente, la destination PACA a franchi la barre des dix millions de nuitées hôtelières. De belles performances, particulièrement pour l’hôtellerie 3, 4 et 5 étoiles. La fréquentation étrangère est restée forte, pesant toujours pour la moitié de la fréquentation totale en 2019. Mais c’est bien la clientèle française qui a porté l’évolution favorable observée dans les hébergements marchands, constate le CRT Côte d’Azur. Ainsi, les nuitées hôtelières françaises ont rebondi de 5%. Dans l’hôtellerie, le taux d’étrangers perd deux points à 58%, retrouvant la part de 2017.

Hors hôtellerie, la fréquentation des autres hébergements marchands a évolué en faveur des plateformes de location entre particuliers (1,2 million de séjours) – qui représentent donc désormais plus d’une nuitée sur dix – et, en été de l’hôtellerie de plein air, mais au détriment des résidences de tourisme (0,6 million de séjours, en baisse de -5%) et de la location meublée traditionnelle, note également le CRT.

Nouveau record des séjours aériens

Avec une progression de 9% des séjours réalisés par avion sur le réseau des lignes desservant l’aéroport de Nice Côte d’Azur, c’est le segment aérien qui présente la meilleure dynamique, souligne également le CRT. Le total des séjours aériens dépasse pour la seconde fois le seuil des 3 millions pour atteindre un nouveau record à 3,1 millions. Le tourisme récepteur a ainsi fortement contribué à la croissance du trafic total de l’aéroport, en hausse de 4,6% à 14,5 millions de passagers.

Parmi les marchés étrangers, la plupart n’ont connu qu’une stabilité ou une faible variation, rapporte le CRT, mais les nuitées hôtels et résidences ont fortement augmenté au départ du Japon (+ 20%), qui poursuit son rebond de 2018, et de Russie (+9%), de nouveau en croissance. Un net repli est en revanche observé pour les marchés du Proche et Moyen Orient (-26%). Les principaux marchés étrangers de la destination apparaissent solides, notamment l’Italie (+3%), la Grande-Bretagne et l’Irlande (-3%), l’Allemagne (stable) et les Etats-Unis (+1%). 

RevPar en hausse, dépenses en baisse

Concernant les retombées économiques, la situation est plus contrastée, relève le CRT Le chiffre d’affaires hôtelier (RevPar) progresse encore de 4%, après avoir rebondi de 8% en 2018. Mais la dépense moyenne des visiteurs (incluant l’hébergement marchand ou non marchand, les repas, le shopping et les loisirs) s’est réduite. Pour la première fois depuis 2013, la part des visiteurs qui dépensent plus de 75€ par jour est inférieure à 50%. C’est la clientèle estivale à motif Loisirs qui a pâti d’un pouvoir d’achat en baisse. Cette tendance s’est toutefois inversée au dernier trimestre, sur lequel la dépense moyenne a connu un net rebond, indique le CRT.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique