Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Côte d’Azur : lourdes sanctions requises pour des activités de nage avec les dauphins

Poursuivies pour « perturbation d’une espèce protégée », trois entreprises qui proposaient de nager avec les dauphins en Méditerranée, risquent de fortes amendes et une confiscation de leurs bateaux.

Moyennant 300 euros par personne pour une journée, ces sociétés basées à Mandelieu-la-Napoule et à Antibes proposaient de se jeter à l’eau, en pleine mer, avec masque et tuba, au milieu des cétacés préalablement repérés à l’aide d’un ULM.

Or, depuis un arrêté ministériel de 2021, il est interdit en France de s’approcher à moins de 100 mètres d’un dauphin et encore plus de nager avec cet animal.

Les trois professionnels à la tête des entreprises, qui risquent jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende, sont poursuivis pour « pratique commerciale trompeuse » et « perturbation volontaire d’espèce animale non domestiquée protégée ».

« Ce ne sont pas les bateaux qui viennent vers les dauphins, mais les dauphins qui depuis toujours viennent à la rencontre des bateaux », s’est défendu, imité par ses collègues, un des patrons d’entreprise, Martial Fremont, mercredi soir à la barre du tribunal correctionnel de Grasse.

Des espèces de cétacés classées « en danger »

« J’ai beaucoup de mal à entendre ça, quand on sait que ces sociétés font appel à un avion pour repérer les dauphins », a rétorqué Isabelle Vergnoux, avocate de l’association France nature environnement à l’origine de la plainte et pour qui « les prévenus tentent de noyer le poisson ».

Les vidéos prises par des passagers et analysées par la gendarmerie maritime « montrent clairement qu’on a des nageurs et des bateaux parfois à moins de cinq mètres des dauphins », ce qui est interdit, ajoute-t-elle.

La plupart des 21 espèces de cétacés vivant en Méditerranée sont classées « en danger », selon l’Union internationale pour la conservation de la nature. Et ce, notamment du fait de rencontres avec des touristes trop entreprenants ou de collisions avec des navires.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique