Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Copa suspendue, le Venezuela de plus en plus isolé

En représailles aux sanctions financières imposées par le Panama contre ses hauts dirigeants vénézuéliens, le Venezuela a suspendu jeudi les vols de la compagnie panaméenne Copa.

Jeudi, le Venezuela a suspendu les vols de la compagnie panaméenne Copa, en réponse aux sanctions financières imposées par le Panama contre de hauts dirigeants vénézuéliens.

Les vols de cette importante compagnie en Amérique latine, une des dernières à desservir le pays en crise, seront suspendus à partir de vendredi et pour trois mois renouvelables.

Un pays de plus en plus inaccessible

Cette mesure isole d’avantage le Venezuela, déjà confronté à de graves problèmes économiques et politiques, et a aussitôt déclenché une crise diplomatique. Depuis 2014, une douzaine de compagnies aériennes sont parties du Venezuela, dont Air Canada, Aeroméxico, Alitalia et Gol (Brésil), les américaines Dynamic, United et Delta, l’allemande Lufthansa et la colombienne Avianca.

Peu avant, selon l’agence d’information vénézuélienne AVN, Caracas avait ordonné la suspension des « relations économiques et financières avec 22 personnes et 46 entités juridiques du Panama » afin de « protéger le système financier vénézuélien ».

Blanchiment d’argent et financement du terrorisme

Le Panama a lui rappelé son ambassadeur et demandé au Venezuela de faire de même avec son représentant. La semaine dernière, le Panama a dressé une liste de 55 personnes, dont le président socialiste vénézuélien Nicolas Maduro, considérées comme « à haut risque » pour le « blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et le financement de la prolifération des armes de destruction massive ».

Au même moment, la Suisse a imposé des sanctions à l’encontre de sept hauts fonctionnaires vénézuéliens, interdits d’entrée et de transit sur le territoire helvétique.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique