Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Carlson Wagonlit Travel bouscule la distribution

Le rapprochement des deux réseaux aura des incidences sur l’ensemble de la distribution de voyages en France, en particulier pour le groupement d’intérêt économique Manor.

Un nouveau poids lourd de la distribution et de la gestion du voyage d’affaires va voir le jour en France. Carlson Wagonlit Travel (propriété à 50/50 d’Accor et de l’américain Carlson Companies) a annoncé son rapprochement avec le groupe lyonnais Protravel. Après l’avis des comités d’entreprise et l’examen du projet par les autorités de la concurrence, l’accord doit être finalisé début 2004. L’opération est réalisée sous forme d’émission d’actions nouvelles, les actionnaires de Protravel apportant 100 % de leur capital à la SEAVT, la filiale de CWT en France. En échange, ils posséderont 30 % de la SEAVT. Au final, Accor ne débourse que 10 ME dans cette transaction.

Présentes dans le voyage d’affaires, le tourisme d’affaires et le loisir, les deux sociétés représentent un volume d’affaires cumulé de 2 258ME pour 2002 (hors tourisme d’affaires). Si ce résultat en fait le premier distributeur en France, la nouvelle entité demeure deuxième derrière HVAE pour la seule activité voyage d’affaires, avec un volume d’affaires de 1 523 ME, et troisième derrière Thomas Cook et Nouvelles Frontières pour le tourisme (avec un volume d’affaires de 735 ME). Notre ambition est de devenir n°1 dans chacun de ces métiers, affirme Hervé Gourio, président de Carlson Wagonlit Travel. L’implantation géographique, jugée optimum avec 527 sites affaires et loisirs, sera ainsi maintenue. Par ailleurs, cette fusion ne remet pas en cause l’accord de management de l’activité loisirs, qui reste directement gérée par Accor.

Avec cette opération, CWT a donc décidé d’abandonner la séparation réalisée par Hervé Gourio au milieu des années 1990 entre voyages d’affaires d’un côté, loisirs et tourisme de l’autre. A l’image de ce qui se fait actuellement aux Etats-Unis, il nous faut définir l’agence du futur, plus polyvalente, grâce à l’utilisation des nouvelles technologiques, justifie-t-il aujourd’hui. Nous souhaitons proposer à nos clients une offre de produits élargie.

De meilleures négociations

Dans un marché du voyage d’af- faires déprimé depuis 2001, les deux parties mettent en avant les complémentarités de ce rapprochement. CWT est davantage présent en Ile-de-France et sur le marché des grands comptes, alors que les clients de Protravel sont majoritairement des PME-PMI implantées en province. Nous allons pouvoir accroître notre productivité et nos performances économiques, grâce notamment à de meilleures négociations avec nos fournisseurs, insiste Jean-Claude Tacnet (ex-Protravel), qui devient directeur général du nouvel en-semble. Tout juste nommée présidente France de Carlson Wagonlit Travel, Isabelle Koch devrait pour sa part être amenée à occuper d’autres fonctions au sein du groupe.

Des équipes complémentaires

Protravel souligne toutefois qu’il devrait honorer jusqu’à son terme l’accord passé en 2001 avec le réseau international TQ3 Travel Solutions. Une fois la sortie négociée avec TQ3 (qui va devoir trouver un nouveau partenaire en France), les sites dédiés aux voyages d’affaires de Protravel prendront l’enseigne Carlson Wagonlit Travel.

Cette complémentarité des sociétés est également mise en avant dans le tourisme d’affaires (incentives, congrès, séminaires) entre CWT Evénements et Points Cardinaux, filiale de Protravel. Aucun licenciement n’est donc prévu. Les deux sociétés sont bénéficiaires et nous sommes dans une dynamique de développement d’entreprises avec des équipes complémentaires, assure Jean-Claude Tacnet.

Côté loisirs et tourisme, l’objectif est de créer un pôle puissant de distribution, comptant 323 points de vente pour un volume d’affaires de 735 ME. A noter que si l’on ajoute à CWT/Protravel les résultats de Frantour, détenu par Accor à 100 %, l’ensemble est d’ores et déjà leader sur le marché français du tourisme, avec un volume d’affaires de 955 ME (contre 938 ME pour Thomas Cook).

Là aussi, chacun apporte dans la corbeille de mariés ses partenariats commerciaux : TUI est voyagiste parrain chez Protravel et tour-opérateur privilégié de Carlson Wagonlit Travel. Le réseau lyonnais, qui a racheté Forum Voyages au Club Méditerranée en septembre 2002, a par ailleurs noué des liens étroits avec ce dernier. Protravel dispose aussi de 25 agences à l’enseigne Jet tours (mais aussi sept Ambassades Fram).

Une réflexion sera toutefois menée au cours des prochains mois par Baudouin Gillis, confirmé au poste de directeur de l’activité loisirs et réseau de proximité de l’ensemble, pour définir la meilleure stratégie de marques à adopter. Il apparaît en effet nécessaire de faire le ménage entre les enseignes de Protravel (Forum Voyages, Protravel Vacances, etc.) et celles du pôle Carlson Wagonlit Travel/Frantour (désormais au nombre de 19 avec La Voix du Nord Voyages).

Un coup dur pour Manor

Plus globalement, cette fusion a un impact sur l’ensemble de la distribution du voyage en France. C’est en particulier un coup dur pour le GIE Manor, dont Protravel représentait 50 % du volume d’affaires (1 720 ME en 2002). La prochaine convention annuelle du réseau, du 12 au 17 décembre à l’île Maurice, sur le thème opportun Notre avenir, sera l’occasion pour ses autres membres (Voyageurs du Monde, Cap 5, Voyages Paris Normandie…) de définir une stratégie pour pallier cette défection de poids. C’est à eux de décider s’ils souhaitent rester chez Manor, rejoindre un autre réseau ou se rapprocher de Carlson Wagonlit Travel et donc de l’Alliance, précise Jean-Claude Tacnet. La question se pose tout particulièrement pour les réseaux régionaux dont Protravel est actionnaire (Voyages Eurafrique, Voyages Respaut, ACTA-CMB Voyages, Prêt à Partir…).

D’ores et déjà, Richard Vainopoulos, président de Tourcom, affirme avoir été approché par plusieurs membres de Manor. Nous n’accepterons que ceux qui ont le bon profil et une situation financière saine, se réjouit-il. Chez Afat Voyages qui fut associé à Manor durant l’année 2000, on se déclare également ouvert à toute forme de discussion.

Une chose est sûre : en se rapprochant de Carlson Wagonlit Travel, Protravel a encore fait bondir le volume d’affaires de l’Alliance, qui pèse désormais plus de 4 milliards d’euros. L’entité compte plus de 1 200 agences de voyages loisirs et tourisme appartenant aux réseaux Selectour, CWT-Protravel, Frantour, Verney, Salaün, CIT, Lusitania et Wasteels (qui a lui-même quitté Manor en juin dernier). Une Alliance que Jean-Claude Tacnet considérait récemment comme devant améliorer ses relations avec les fournisseurs. Avec désormais un pied dedans, il ne lui reste plus qu’à passer à l’acte.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique