Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bilan contrasté de la saison estivale

Au nombre des régions qui ont tiré leur épingle du jeu, figure sans conteste la Bretagne. Son Observatoire régional du tourisme anticipe une légère hausse de l’activité (moins de 5%) sur l’ensemble de la saison, soit d’avril-septembre. 

Pâtissant d’une image souillée par la pollution du pétrolier Prestige, le bassin aquitain fait au contraire grise mine. Du Pays basque à la Charente-Maritime, le bilan se traduit par une diminution moyenne d’environ 10%. Les locations de meublés et l’hôtellerie de plein air ont subi la concurrence des camping-cars, et l’absence des touristes allemands a été déplorée.

Paris n’a pas été épargnée par la baisse. D’après l’Observatoire régional de tourisme d’Ile-de-France, la clientèle étrangère a reculé de plus de 10% en juillet par rapport à 2002 selon une majorité de professionnels, et de 5 à 10% en août. Les Américains et la clientèle asiatique représentent le plus fort déficit.

Ailleurs en France, les tendances sont plus nuancées. En région Midi-Pyrénées, les résultats semblent avoir été stables. La fréquentation touristique en région Provence-Alpes-Côte d’Azur a connu de son côté une baisse relative estimée à 2%.