Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bataille des chiffres : Paris réplique à Londres

"Londres, première destination touristique au monde? Stop à l'intox !" Dans un communiqué, le CRT Paris Ile-de-France adresse sa réponse à Londres, qui a affirmé être la tenante du titre en 2014.

Retour à l’envoyeur. En affirmant il y a une quinzaine de jours, que la position de Londres en tant que première destination touristique au monde ne faisait "plus aucun doute", Boris Johnson, le maire de Londres, n’a pas manqué de raviver une bataille des chiffres déjà ancienne.

Paris, première en loisir comme en affaires

Le CRT Paris Ile-de-France entend en effet mettre les choses au clair dans un communiqué "Londres, 1re destination touristique au monde ? Stop à l’intox !". "Oui. Paris Ile-de-France accueille davantage de touristes internationaux avec 19,2 millions de touristes internationaux en 2014 contre 17,4 millions pour Londres sur la même période", affirme le CRT, avant de passer au crible les performances des deux destinations sur le nombre de visiteurs sur les principaux sites culturels et de loisirs (100 millons de visiteurs sur les 40 premiers sites en 2013 à Paris Ile-de-France vs moins de 60 millions sur les 40 premiers sites de Londres à la même période), mais aussi les résultats sur le segment de congrès, Paris venant de confirmer sa première place mondiale dans le dernier classement ICCA.

"Nos amis londoniens se sont sans doute emballés"

Le nombre de touristes chinois accueillis est aussi mis dans la balance : 613 000 à Paris Ile-de-France "contre 99 000 pour Londres, notamment grâce à la facilitation des visas en 48h mise en place par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères", souligne le CRT. "Nos amis londoniens se sont sans doute emballés, commente François Navarro, le Directeur Général du CRT Paris Ile-de-France. Pourtant les chiffres sont assez limpides et placent Paris Ile-de-France loin devant. La compétition entre nos deux destinations amies ne doit pas laisser place à une intoxication médiatique sans fondement. Londres et Paris ont de formidables atouts et ont tout intérêt à joindre leurs forces afin de partir ensemble à la conquête des marchés lointains et émergents", conclut-il.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique