Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Avec Denis Wathier, Smartbox vise un milliard d’euros

Le nouveau DG Denis Wathier a pour mission de développer fortement Smartbox, dont il a pris les manettes en janvier.

Le spécialiste des coffrets cadeaux Smartbox annonce un volume d’affaires de 400 millions d’euros en 2011, en croissance de 10% par rapport à 2010. Un rythme trop tranquille pour son fondateur Pierre-Edouard Stérin, qui demande à son nouveau directeur général de "développer l’entreprise, en France et à l’international".

"La feuille de route de Denis Wathier, c'est d’atteindre un milliard d'euros de ventes d'ici 4 ans", explique Pierre-Edouard Stérin. "En France, la marque privilégiera la croissance organique. Nous regardons quelques cibles, mais uniquement à l’international". Présent dans 19 pays, Smartbox "a toujours été rentable, depuis la création de la société en 2003".

Pierre-Edouard Stérin – qui n'aurait pas encore présenté Denis Wathier à ses équipes – a développé une pépinière d’entreprises, désormais séparées en deux pôles. D’un côté, il y a Smart&Co, réunissant les activités de coffrets cadeaux déployées dans 19 pays. Smartbox en est le porte-étendard. De l’autre, le fonds Otium Capital (ex-Smart&Co Ventures) rassemble 7 entreprises mues par une même stratégie de distribution des loisirs, notamment sur le web : Lafourchette, Weekendesk, Gault Millau, Camping&Co, Lookingo, Ouffer, Balinea. "C’est un ensemble de start-up indépendantes", souligne Antoine Freysz, directeur général d’Otium Capital.

Le point commun entre les deux pôles d’activités reste Pierre-Edouard Stérin, qui est l’actionnaire principal et le président de la holding Topco, laquelle détient 100% de Smart&Co et 100% d’Otium.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique